Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

what people say about Addis

WHAT PEOPLE SAY ABOUT ADDIS-ABEBA ?

 

 

 

Plutôt frileux les farengis d'Addis, enfin celles et ceux à qui je me suis adressée : mais il y en a une qui a bien voulu (enfin !) me donner son avis sur la capitale et le pays dans lesquels elle a vécu plus de trois ans, HESHI !!! Maintenant que la page est ouverte, j'attends plus de commentaires !!

 


Alessia, 3 ans à Addis-Abeba, a quitté le pays en juillet 2011

 

"Alors que dire de l’Éthiopie, de ce pays merveilleux aux paysages tellement différents que le voyageur (moi !) ne se lasse pas d'admirer !!!! Et que dire de ce peuple, les éthiopiens, de ces gens qui ont toujours un sourire aux lèvres malgré leurs conditions de vie parfois vraiment très difficiles. Le sourire toujours présent sur leurs visages est une des premières choses qui m'a frappé à mon arrivée dans ce beau pays.
L’Éthiopie a été ma première expérience en tant qu'expatriée, et malgré tout, ça a été une expérience inoubliable et très enrichissante qui m'a permis de côtoyer personnes de langues, cultures et traditions différentes.
Je pense pouvoir dire que j'y ai laissé mon cœur !!! ".

 

 


A., 3 ans à Addis-Abeba, congolaise, départ le 30 juillet 2011

 

« Black Africa »

 

Grande ville, plutôt bien organisée pour un pays africain. Sécurité (sauf quelques petits ‘bazars’ qu’on trouve aussi dans de grandes capitales européennes), bonnes routes, c’est une ville où l’on trouve de tout et où rien ne manque. La vie y est passable, pas trop chère.

Dans l’ensemble, la vie à Addis-Abeba est positive.

 

En revanche, côté humain, je suis africaine et je me sens plus chez moi à Bruxelles qu’ici. Je ne peux pas parler de racisme, mais ce n’est pas loin derrière. On ne peut pas faire entièrement confiance à quelqu’un, les éthiopiens pensent tout savoir et le reste ils s’en fichent, ce qu’ils savent est ce qui est le mieux !

 

Anecdote : dans ce pays, on nous demande souvent si « ethiopia / Addis, guch (il faut comprendre ‘good’) ? ». Ils aiment leur pays, ils sont fiers et arrogants, ils attendent qu’on leur réponde oui et que tout le monde aime leur pays !

 


Philippe et Khalda - On ne compte plus les années passées à Addis ! Ils sont toujours à Addis !

 

 

"Une ville tranquille, sans stress, où l’on dort et où l’on se ballade bien. Difficile de s’y faire des amis mais quand on y arrive là les amis sont sincères et trop sympa". Khalda L


"- I’d like eggs

- Which kind of eggs, farenji or habesha ?

- I mean doro eggs !"

Philippe L.

 

 



22/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres