Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Vacances en France -avril 2010

Après un départ perturbé par un nuage migrateur de cendres, et un avion en panne changé au dernier moment, des cris au comptoir d'enregistrement motivés par une mise sur liste d'attente alors que nos places étaient réservées et confirmées, nous partons enfin pour Paris (on nous proposait Rome, sans transit !), où notre arrivée a comme un goût de vacances enfin, et de décompression ! Visite du cockpit pour Quentin qui découvre émerveillé l'univers d'un pilote de grand ligne (car il s'agit d'une de nos connaissances rencontré d'ailleurs sur internet), formalités triplées dans l'aéroport avant l'accès aux bagages (de quoi a t-on peur ?), voiture de location, changement rapide de Coline trempée suite à un accident nocturne, puis un petit tour dans un grand centre commercial pour se faire plaisir, et nous prenons la route de notre hôtel DAVY CROCKET, près de Disneyland Paris. Check-in rapide et nous nous installons dans un mobil home en pleine nature, neuf, de deux chambres  et deux salles de bain, salon et cuisine pourvue d'un lave-vaisselle et de deux plaques électriques, terrasse et barbecue : en demi-pension, pour deux nuits, incluant entrées au parc et parking gratuit, compter un peu mois de 500 euros en ce moment (avril 2010 - 40% de réduction sur le séjour et enfants de -7 ans gratuits). Accès gratuit à la piscine de l'hôtel (jacuzzi et toboggans), ouverte jusqu'à 22h00.

Disneyland Paris, plusieurs heures de piétinement et de marche par jour (des escalators en panne régulièrement, surtout à la fin de la journée), des queues interminables (et encore, ça aurait pu être pire), trois longues journées esclaves de nos enfants, un portefeuille comme peau de chagrin se vidant au fur et à mesure de nos pérégrinations et de nos repas dans le parc, des émotions plus ou moins fortes en fonction des attractions visitées, des spectacles, des glaces et des bonbons ! Trois jours dédiés exclusivement au plaisir des enfants qui ouvrent grands leurs yeux, courent derrière leurs héros, les embrassent et les câlinent. Trois jours de crainte de les perdre, à les surveiller obstinément.

Départ ensuite pour la Bretagne, 6 heures de route, 26 euros de péage, la pluie et la baisse des températures (de 25°C à 09°C), la France se refroidit au fur et à mesure des kilomètres. Accueil chaleureux de ma soeur, et installation dans un petit "penty" breton en bord de mer non loin de Quimper, entre les champs de colza jaunes. Au loin, 6 éoliennes battent le vent et la grève du village regorge de trésors marins (galets, crevettes, algues ...).

Pendant 5 jours, visite de la région (Bénodet, Concarneau-ville close, Brest et océanopolis), restaurants de fruits de mer et crêperies, achats divers, cinéma (ADELE BLANC-SEC) et promenades (pique-nique dans les dunes à la Torche), nous respirons l'air iodé de la région et profitons de nos vacances et des enfants. Sans internet, sans appels téléphoniques intempestifs, sans horaires.

Puis à nouveau 600 Kms plus tard, + 50 kms à tourner dans les embouteillages pour trouver notre route dans la périphérie de Paris (l'aéroport de Roissy est très mal indiqué), nous procédons à la détaxe puis nous enregistrons 1 heure avant l'heure indiquée d'embarquement. L'avion n'est pas bien plein, nous profiterons des rangées vides de trois sièges pour dormir allongés et profiter d'un repos bien court coupé à partir de 4h du matin pour la serviette chaude parfumée, la distribution des formulaires de douane (30 min. plus tard), et le petit-déjeuner (re-30 min. plus tard) ! Formalités rapides à l'arrivée, Addis se réveille au soleil sous une température plus élevée que quand nous sommes partis ! C'est jour de fête, l'église de Medhen Alem commence déjà à se remplir et la rue est blanche de badeaux en habits religieux. Au frigidaire, nous mettons trois bourriches d'huîtres et 3,2 Kg de moules (qui ont voyagé dans un cartons plastifié - aucun problème à la douane éthiopienne) que nous sommes impatients de partager avec quelques copains autour d'une bonne table. Des crevettes et du saumon que nous congelons afin d'en profiter prochainement.

Demain 06 mai c'est la rentrée scolaire. Plus que 6 semaines avant la sortie des classes et les vacances d'été (18 juin).

 



09/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1025 autres membres