Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Une ville, des restaurants

Vendredi 10 octobre 2008

Contrairement à Brazzaville, au Congo, Addis Abeba ne manque pas de restaurants ; bien entendu, on aurait pu s’y attendre, plus de cinq millions d’habitants et surtout de très nombreux expatriés qui développent et/ou profitent des divers restaurants proposés : italien, grec, libanais, portugais, asiatique, français et éthiopien bien entendu (nombreuses petites gargotes, snacks ou chaînes, restaurants spécialisés – viande, etc. …). Les menus sont attractifs et les prix non rédhibitoires, au contraire ! De même, la liste est non-exhaustive, je la développerai sûrement au fil du temps. Sortir manger, à Addis Abeba, est un exercice courant auquel on se prête volontiers en famille puisque, à titre d’exemple, on peut y manger pour 15 euros (pour 5 personnes). On y découvre des ambiances spéciales (le soir on assiste parfois à des spectacles), des décors inattendus, et on y rencontre aussi toute une foule d’étrangers. La nuit, la ville est belle à observer, les hôtels et les buildings sont tous illuminés créant une féérie de lumières, les rues sont tranquilles et les trajets tellement rapides ! Si on le souhaite, on peut encore faire ses courses à 21h, ou s’arrêter à la petite boutique du quartier, ouverte jusque tard dans la nuit. Parfois, on tombe au détour d’une rue sur un camion de livraison ; la dernière fois nous avons ainsi pu observer un camion-boucher : la viande pendait sur des esses, ballotée au gré des crevasses de la rue, et les hommes, pendus à la porte, descendait tous les 500 mètres avec leurs gros quartiers pour les livrer. Un vrai spectacle !



11/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres