Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Premier départ de groupe _ 27-06-08

Vendredi 27 juin 2008

Quentin et Coline quittent le Congo ce soir, vol AIR FRANCE de 21h20, aéroport Maya-Maya. Reviendront-ils un jour à Brazzaville ? Peut-être, en pélerinage, reprendront-ils plus tard la route de leur enfance, comme nous pouvons le faire parfois.

Dernier jour d'école, donc, sortie du Lycée St Exupéry - Quartier Bacongo - à 13h, dans la poussière, pour ne pas changer. Dernières embrassades, derniers au-revoirs, derniers clichés. Ils sont tout excités depuis trois jours et mélangent tout à la fois sans réaliser pleinement que leur prochaine rentrée scolaire se fera ailleurs, encore une fois. Ils courent, ils ne rechignent pas malgré cette toute dernière fois, sauf Quentin qui soupire "qu'il ne veut pas partir" en traînant le pas. Dans sa classe, toute à l'heure, nous avons pris des photos avec sa maîtresse et ses derniers copains présents ce jour là. Finalement, c'était plutôt déconcertant de voir que les instituteurs avaient tous les larmes aux yeux alors que les enfants montraient plus de tendresse que d'habitude pour le grand départ. Pour les miens, pas de pleurs, pas de larmes, un peu de tristesse et de compréhension, mais ce soir, peut-être ... quand ils quitteront la maison ...

Quentin et sa maîtresse Paule

Photo prise par Quentin, avec ses petits copains de classe dont Medhi, Antonio, Laurine, Walter, Emmanuel, la maîtresse ...

La classe de Coline autour de maîtresse Fabrice : Noah, Mahé, Coline, Philippine, Ma-alya, Juliette, Ethan (derrière : Laura, Anaëlle).

Moi, je préfère ne pas me retourner.

La tristesse, c'est moi qui la prend en pleine figure. Je réalise à quel point ils ont été baladés ces derniers temps, et ce que nous leur demandons encore, et encore. Je mesure comment ils seront malheureux en septembre, là où nous irons, et les regrets qu'ils auront de ne pas revoir leurs petits copains et leur nounou. Je sais que moi aussi je serai triste de partir et de laisser un an derrière moi, et j'ai aussi peur de l'inconnu, du prochain "ailleurs", quand on devra tout recommencer.  

Certes, je vais retrouver une certaine liberté, un léger ralenti de vie, un apaisement certain, moins de cris et de rouspétance pendant un mois...Mais ils vont me manquer c'est sûr ...

------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 28 juin 2008 : le départ était très chaotique hier soir, trop de monde, trop de tensions ... mais les enfants sont bien partis, sans se retourner, et ils sont bien arrivés aussi !!

 



27/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres