Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Les parcs nationaux - Abijata et Shalla

Les parcs nationaux des lacs ABIJATA et SHALLA

 

Nous avons profité d'un week-end à Langano pour découvrir ces deux parcs nationaux. Voici quelques indications touristiques pour ceux qui envisageraient d'aller les visiter !

Après avoir passé l'enseigne de l'hôtel Sabana sur votre gauche, roulez jusqu'au panneau de l'hôtel Békélé mola (toujours sur votre gauche) – direction Awasa : l'entrée principale aux deux parcs se trouve en face. Elle est indiquée par un grand panneau et un portail. Vous devez impérativement rentrer par cet accès (il y en a d'autres) pour pouvoir vous acquitter du montant des tickets d'entrée soit :

50 birs / touristes

30 birs / résidents (10 birs pour les enfants - gratuit de 0 à 5 ans)

10 birs / voiture

50 birs / guide (Selon le Petit Futé, le guide devrait être un scout armé ! Et bien nous on a eu un petit vieux sans armes !)

 ____________________________________________________________

Après avoir passé le bureau d'information et celui abritant la caisse, nous partons avec le guide.

Dès les premiers mètres, nous passons les parcs d'autruches (majestueuses, les enfants étaient tous impressionnés). Puis nous empruntons la piste (sable et cailloux) et longeons des champs labourés, traversons un village (quelques cases en paille et torchis, toit en tôle) et une école. De drôles de ruches sont montées sur les arbres. Au bord de la route, nous tombons sur un groupe de dromadaires, et une antilope. Le paysage est sec et pelé mais très vite nous apercevons les deux lacs au loin, séparés par une langue de terre. Ils sont très différents, Shalla étant visiblement plus profond que Abijata.

Le guide nous amène d'abord au point de vue donnant sur les deux lacs, qui permet de jouir d'un magnifique panorama. Puis nous descendons vers Shalla et les sources d'eau chaudes. L'eau est effectivement bouillante (95°C) dans les piscines mais aussi dans le filet d'eau s'étendant vers le lac (attention n'y plongez pas les orteils, même pas mégarde, c'est vraiment très chaud, expérience à l'appui !), des volutes de fumée se dégagent du sol. Le guide ne parle pas très bien l'anglais mais se fait comprendre par gestes ! Il est serviable et se propose notamment de porter les enfants (si besoin). La piste est relativement bonne avec quelques mauvais passages mais tout à fait empruntables en 4x4. A notre passage, enfants et bergers nous saluent. Nous croisons notamment de nombreux troupeaux d'ânes, de vaches et de cabris.

Nous repartons ensuite vers Abijata. La route est beaucoup plus poussiéreuse, le sable très beau et très coloré (dans les tons violets, ocres, etc. …). De multiples petits minéraux cristallisent et font briller la piste ! Nous accédons ainsi à une plaine rase puis après quelques centaines de mètres nous nous arrêtons au bord d'une grande plaque de vase séchée et craquelée sur laquelle nous continuons à pieds ; la terre se fait plus molle près du lac (mélange de guano et de vase) et cela fait une drôle d'impression de marcher dedans, on s'enfonce légèrement. L'air sent visiblement le marais, ça change ! A quelques dizaines de mètres, des colonies de flamands roses paressent. Après quelques minutes d'observation, nous rebroussons chemin et rentrons.

Au retour vers l'entrée principale, nous croisons de nouveau deux belles autruches traversant devant nous, puis nous arrêtons pour observer des antilopes et des phacochères. Nous avons un bébé chouette dans la voiture, ramassé d'entre les mains d'un garnement qui cherchait à le vendre. Le guide la ramène pour la soigner. Les enfants sont aux anges et profitent de caresser cet étrange petit volatile.

A noter, les parcs regorgent de multiples petits oiseaux colorés, et d'autres un peu plus gros. Mais moins qu'on ne l'espérait, malgré les indications du Petit Futé (il me semble qu'il a plus de variétés d'oiseaux dans l'enceinte du Sabana). Les paysages sont très beaux et nous avons apprécié cette pause nature. Pour visiter les parcs nous avons pris notre temps et passé environ 1h30 à l'intérieur.

Bonne visite,

 

 

Nathalie GUIRONNET

06/05/09

Article posé sur le site addis web



09/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1005 autres membres