Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Les insolites

Les insolites

 

2010-2011 

Les derniers moments hors du commun passés à Addis-Abeba :

 

- jouer au baby foot dans les quartiers avec les jeunes des rues ! On s'amuse pas mal même si l'appareil est plutôt déglingé !! Compter 0.25 etb par partie !

 

- entrer dans un tedjbet et profiter de cette ambiance particulière pour découvrir cette boisson à base de miel et rencontrer du monde !! A tester le tedjbet traditionnel (il y en a un grand sur Arat Kilo, compter 7 etb/verre) et un tedjbet un peu plus 'class' comme le Topia Tedjbet (tourner à droite à l'angle du Rebecca Bdg sur Haile Selassie Street, puis 1ière à gauche et encore 1ière à gauche - on peut y manger aussi de la viande crue - tarifs plus élevés)

 

- manger du foie cru de chameau mariné à la soudanaise : dur, élastique, mais moins fort que le foie de mouton, c'est excellent ! Le must : assister à un barbecue de chameau, piston obligé !

 


 

Vivre à Addis Abeba, comme partout, c’est participer à sa vie locale, fouiller, rencontrer et vivre des expériences riches, inconnues, mémorables. Au hasard des promenades, n’hésitez pas à tester les usages locaux, respirez cet air de changement, cet air d’interdit, celui qu’on ne se permettrait pas de vivre en France ou en Europe !

 

  • Arrêtez-vous sur le trottoir, sur un banc, et buvez votre thé aux épices : là, en plein air, vous vous étonnerez de la manière de procéder à l’infusion des épices, vous hésiterez à porter vos lèvres au verre juste rincé devant vous dans un seau d’eau provenant de (?) … puis finalement, devant les yeux ébahis des éthiopiens qui seront là, étonnés et curieux de voir un farengi tenter cette expérience, vous boirez votre thé d’un coup, chaud ou pas, surpris par votre audace, et finalement, heureux de l’avoir fait ; par la suite, vous prendrez cinq minutes pour discuter avec ces personnes autour de vous, amusé par le clin d’œil du chauffeur de blue-donkey, ou intéressé par les enfants des rues. 0,70 etb pour dix minutes de dépaysement, moi je dis que de temps en temps, ça se vit !
  • Testez les petites échoppes de jus de fruit, un peu osé mais bon, si vous ne craignez pas trop du ventre … Et si vous êtes plutôt café, la chaîne des Khaldi’s propose tout un éventail de cafés aromatisés, de quoi étendre votre culture sur La plante locale ! Une petite pause gourmande ? La chaîne La Parisienne propose des croissants à la française, et d’autres pâtisseries toutes très alléchantes que vous pourrez aussi déguster dans votre véhicule, sur le parking même du dit salon de thé, attitude très courante mais particulièrement surprenante en Ethiopie !
  • Si vous croisez un petit groupe d’éthiopiens mâchant du kat, essayez vous aussi ! Ils se prêtent facilement au jeu, agréablement surpris, et vous proposent quelques feuilles ; évidemment, ils se moquent un peu devant votre grimace, mais bon, le message est là, vous voulez tester ! Attention, il ne s’agit pas de se droguer, mais bien de s’intéresser à leur manière de vivre, et de s’intégrer ainsi à la culture locale. Gratuit, Effet garanti !
  • Pour 1 etb, empruntez un blue donkey pour vous déplacer et tenter ainsi la traversée d’un quartier avec un moyen de locomotion si populaire ! Conversations déplacées assurées !
  • Faîtes des essais et achetez votre robe éthiopienne ! Sur Djibouti Street, ou au Mercato, tout prêt ou sur commande, voyez tous les modèles proposés et profitez de la manière de faire éthiopienne, et de ses multiples tissus tous plus jolis les uns que les autres ! C’est simple, il y en a tellement qu’il vous sera bien difficile de choisir !
  • Enfin, et c’est bien normal, faîtes vous cirer les pompes ! Et oui, ça fait du bien de temps en temps ! Plus pratique, nos petits pieds massés à travers le cuir des chaussures, on découvre une sensation étrangère et bien apaisante. Très drôle aussi de se retrouver ainsi assis avec d’autres étrangers au milieu d’un trottoir : vous voyez les véhicules passer, vous discutez avec les autres clients, vous admirez la façon de faire simple et bien curieuse des jeunes apprentis cireurs, puis, pour 2 etb, vous terminez par un cirage de pompes en règles ! tout le monde vous admire, vous parle, et vous vous relevez fier d’avoir participé, de fait, à faire rire tout un quartier !

Créé en 2009 

 



09/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres