Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Le personnel de maison

Et le personnel de maison ….

Rien de plus simple que d’en trouver ici, comme en Afrique par ailleurs. Dans la jungle des employés de maison, le plus compliqué sera d’en garder un, si possible bon travailleur, assidu ou tout au moins régulier, pas malade tous les mois et agréable à voir tous les jours ! Entre la femme de ménage, la cuisinière, le gardien, le jardinier ou le chauffeur, tous les petits emplois sont largement représentés. Les meilleurs passent d’un expatrié à l’autre. Ou se louent avec la maison, à l’arrivée. Mais on peut toujours donner sa chance à un petit nouveau, souvent militaire démobilisé par ailleurs. Côté salaires, mieux vaut se renseigner avant auprès des autres étrangers, car évidemment les prix diffèrent selon que vous soyez éthiopien ou non. Compter à peu près 1000 birs par mois à temps complet, plus ou moins en fonction du poste occupé, des heures travaillées (mi-temps ou plus) et des frais de déplacements. Attention aussi au problème du langage, si vous voulez communiquer avec eux, préférez des anglophones, ou tâchez d’avoir au moins un traducteur dans le lot. Enfin, on leur propose généralement de quoi déjeuner. Quant à la règlementation locale, sachez que les accords sont tacites et oraux, et qu’à partir d’un mois travaillé, vous ne pouvez plus renvoyer votre employé sans dédommagement financier. Côté organisation, prévoyez un cahier résumant noir sur blanc les tâches à effectuer, les salaires (à signer tous les mois) et les numéros d’urgence. Consultez l’administratif de la société qui se fera un plaisir de vous renseigner sur le côté juridique.

Ce n’est pas de tout repos ; les employés ont eux aussi leurs petits problèmes, leurs différences culturelles et cultuelles, et cela ne se passe pas sans désaccords de temps en temps. Petites maladies, enterrements ou problèmes de transport, leurs réactions sont souvent non réfléchies, spontanées. Du jour au lendemain, ils feront faux bond, sans appeler, sans donner signe de vie, pour des raisons souvent incompréhensibles pour nous. D’autres vous en informeront la veille ou le jour même. Bref, ne vous inquiétez pas si cela arrive, et si ça se trouve vous aurez la chance de ne pas connaître ce genre d’inconvénient. Et puis, vous pouvez rencontrer la perle, la personne que vous n’échangeriez pour rien au monde. Si, si, ça se trouve … parfois.

 

 

Nathalie GUIRONNET

Mars 2009

Article écrit pour addis web



09/05/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres