Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

"L'écart-titude" - Dernière semaine de juin 2009

Cette réalité sociale française, en Ethiopie

"L'écart-titude"  ou tendance à isoler les gens délibérément, du genre arriver, regarder, "zapper" et fédérer un groupe (toujours le même) à quelques pas du "pestiféré" (en l'occurrence, moi) et "blablater" de tout, et surtout de rien !

Tendance à montrer à la personne désignée un choix (mal intentionné) de ne plus lui adresser la parole, de lui faire croire à sa transparence.

Mise à l'écart idiote, infantile, méchante et négative, d'un ensemble de personnes dictant leurs lois, influentes. "L'écart-titude" à la française. Quand on ne convient pas, on s'en va !

Incompatibilité certaine avec ces personnes.

Les français que j'ai rencontrés en Éthiopie sont pour la plupart immatures, méchants et hypocrites, influencés les uns par les autres. Est-ce lié à "la nature (la culture) française" ? Heureusement, il doit me rester les trois quarts de cette population française à rencontrer. Ça donne de l'espoir !

Au long des mois, voici ce que j'ai pu constater : on reconnaît les personnes qui vous aiment bien à ce qu'elles vous disent bonjour en arrivant, et surtout au-revoir en partant ! Au moins, on est vite fixé. Surtout, ne pas insister. Leur laisser l'hypocrisie sociale.

Mais ça fait du mal. On est blessé, isolé. Oui, il arrive qu'on pleure, parfois.

Car tout n'est que façade, sans aucun blindage, tout est à vif sous un masque triste et froid.

Groupe de personnes à oublier.

La vie en communauté telle qu'on peut la vivre en Éthiopie n'est pas pour moi. Je préfère avoir une bonne copine qu'un groupe de connaissances. A bon entendeur ...

 

Nathalie GUIRONNET

23 juin 2009



23/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres