Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

L'arrivée française - Juillet 2009

Les premiers pas sur le sol français ...

Le tarmac, l'avion approche et atterrit, heureusement. Je suis soulagée. Malgré une grosse appréhension au départ suite au grave accident aérien survenu il y a quelques semaines (vol AIR FRANCE - RIO/ROISSY), et une grosse boule dans la gorge, tout s'est bien passé sur le vol d'ETHIOPIAN AIRLINES.
Il est 6h30 à Paris Roissy Charles de Gaulle. Le temps de récupérer deux charriots, où je pose les cinq bagages et les trois sacs (!!), puis je traverse tout le terminal à pieds (plus simple) pour me rendre au 2F, avec les trois enfants, dont un qui pousse le deuxième charriot ! Heureusement qu'il y a des tapis roulants qui soulagent mon fils Quentin de temps en temps car il n'en peut plus ! J'enregistre les deux aînés sur le vol de Lyon St Exupéry où ils se rendent en UM chez leurs grands-parents, puis nous attendons trois quarts d'heure avant de nous rendre au point de rencontre avec l'hôtesse chargée d'amener les enfants au comptoir d'embarquement. Juste le temps de faire une toilette rapide, de faire tomber le chariot sur le côté (travail de ma fille Coline), de se changer et de téléphoner :
- à ma mère, chargée de me récupérer à Biarritz le jour-même, vers 14h10 ; elle en profite pour m'apprendre qu'un autre crash aérien a eu lieu dans la nuit (vol YEMENIA AIRLINES - MARSEILLE/COMORES), rassurant !
- à mon mari, pour le rassurer justement !
Vers 9h, je me mets à la recherche du point de vente des CARS AIR FRANCE pour prendre la navette Roissy - Orly, dans laquelle je m'assois à 9h30 après avoir payé un prix exorbitant !
Après une heure trente d'embouteillage sur la rocade, je descends à Orly ouest et je fais la queue au comptoir d'enregistrement des bagages (il n'y en a plus que trois) avec ma fille (la plus jeune) Mélissa. 30 minutes. Puis il faut aller payer les 9 Kgs excédentaires que j'ai (évidemment, entre les 45 Kgs autorisés sur ETHIOPIAN et les 20 Kgs d'AIR FRANCE, il y a une belle différence, donc on paye pour les cadeaux qu'on rapporte - l'année prochaine il y en aura moins !). Finalement, moins d'une demi-heure pour grignoter et embarquer après avoir passé toutes les formalités hyper contraignantes du contrôle aérien français.
Nous débarquons à 14h15 après un vol paisible pendant lequel Mélissa chantait et égayait la cabine !
Il fait chaud, cela nous surprend ! D'ailleurs, nous sautons dans la piscine en arrivant.
Les vacances commenceront quand nous aurons vidé les valises, soit, dans quelques heures !

Nathalie GUIRONNET
05 juillet 2009



05/07/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres