Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Exposition Universelle de Shanghaï_Juillet 2010

L'Exposition Universelle de Shanghaï

Du 16 au 25 juillet 2010

 

 

Article créé le 01 juillet 2010

Mis à jour le : 02 septembre 2010

 

 

C’est toujours difficile de commencer, car on ne sait jamais comment ! Pourtant notre voyage à Shanghai était particulièrement riche en péripéties, et il en faudrait des pages pour tout raconter ! En vadrouille donc, depuis l’Ethiopie, avec comme il se doit un avion en retard (compagnie Emirates), des places séparées (même si on enregistre ensemble) et à côté des toilettes (bonjour les odeurs et les allers et retours !), un transit précipité, la course sur les tapis roulants et les négociations avec le comptoir d’enregistrement qui estimait qu’il était impossible de nous embarquer, des passagers plutôt particuliers (mon voisin a tremblé des jambes pendant près de 9h alors que celui de Fabien a visionné non stop des dessins animés), une arrivée sans bagages mais heureusement un accueil et un transfert à l’hôtel presque sans embrouilles (l’agence s’est juste trompée d’hôtel) ! Dans le bain chinois, donc, dès notre arrivée, avec découverte du train électromagnétique, du métro et des taxis de Shanghai, des illuminations de la ville lumière, et pour achever ces premières heures, d’une fondue chinoise très chinoise (bouillon très épicé avec légumes ‘indigènes‘ et viande crue de mouton) !

A travers notre passage, ce sont trois mondes qui se rencontrent : européen (français), africain (continent sur lequel nous vivons) et asiatique. Shanghai va nous accueillir pendant 8 jours. Nos expériences passées vont forcément influencer notre vision sur cette ville et ce pays. Voyageurs, découvreurs, visiteurs ou voyeurs, tour à tour, mais aussi curiosités exotiques et objets de l’attention de nos hôtes, de ceux qui vont nous croiser au détour de l’Exposition, dans les transports communs, ou encore lors de nos promenades. Si le pays va nous marquer, nous aussi laisserons probablement l’empreinte de nos pas, des traces de notre passage, de nos sourires ou de nos incompréhensions, inévitables, altérables ou non, à travers nos rencontres avec les guides, le personnel de l’hôtel, les personnes croisées. Il existe une charte éthique du voyageur, instructive, à consulter.

 

A priori, l'exposition universelle c'est (source : Femme actuelle) :

- 300 "Miss Etiquette" ou "Miss Bien-séance" triées sur le volet et à l'imperturbable sourire !

- une maison qui se construit toute seule (où ? Nous ne l'avons pas vu !)

- un parfum "reflet de nos émotions" au pavillon tchèque (on ne l'a pas vu, encore fallait-il le avoir !)

- un écran de ciné de 1 600m2 : oups, là aussi il aurait fallu le savoir (le pavillon d'Arabie saoudite)

- 1 500 chocolats belges mangés en 10 minutes tous les jours à partir de 15h : bon, là on a ce qu'il faut chez nous ! Mais à priori pas les chinois .....

- 2 010 mariages célébrés au Pavillon de France : ils sont forts ces chinois ! 450 euros / couple tout de même (et là c'est nous qui sommes forts !)

- 9 500 petits coins : c'est vrai, disons-le tout de suite, et en plus ultra moderne et très propre malgré le passage de 200 000 visiteurs / jour !

- un robinet d'eau tous les 100 mètres : ah bon ? Il ne semblait pas y en avoir autant, et de toutes les façons l'eau était chaude ! Normal, + 38°C à l'ombre ....

 

L’objet de notre voyage était enfin accessible : trois jours à l’Exposition Universelle (tickets remis par l’agence). Mais attention, il vaut mieux prévenir les futurs audacieux tout de suite des embûches posées sur la route. Pendant ces trois jours, on a marché des kilomètres et des kilomètres, acheté deux boîtes de sparadraps, transpiré, pué, fais des queues interminables, sauté des repas ou mangé dans des bouis-bouis pas possible. Je me suis couverte de plaques rouges pendant une semaine (probablement une allergie au glutamate), je me suis traînée un sac lourd d’objectifs photo, j’ai noirci des pages de carnet et surtout j’en ai pris plein les yeux ! Quant à l’exposition en elle-même, c’est la sensation d’étouffement que nous retiendrons, alors que nous étions littéralement perdus dans un flot continuel de chinois. Beaucoup d’incivilités, de jeux de coudes et de batailles rangées de parapluies (pour se protéger du soleil) pour une exposition faîte en Chine pour les chinois, et l’absence remarquée d’étrangers ! Ce sont parfois des troupeaux entiers de chinois qui se ruaient vers les pavillons, ou le ferry. D’un gigantisme impressionnant, il y a globalement plus à voir d’un point de vue architectural que didactique, vu que le contenu des pavillons était souvent assez pauvre et n’apportait rien, sans explication en anglais. D’autres étaient cependant plus riches en technologies et inventivité, mais la mise en scène médiocre restait décevante. Pendant trois jours, nous avons été bousculés, poussés, on nous a marché dessus, on nous est passé devant, les chinois semblant globalement moins intéressés par l’exposition que par le prestige d’y être allé : course à la photo et aux tampons, bousculades excessives, « m’as-tu vu », et l’inquiétant et angoissant constat que finalement très peu d’étrangers se rendent à l’Exposition. L’accueil y était particulièrement mauvais, avec peu d’anglophones en dehors des pavillons. La première journée surtout a été particulièrement terrible et le seul conseil à donner aux futurs visiteurs serait de ne pas faire comme nous et d’éviter les jours de week-ends ! Ensuite, pour éviter la chaleur (les pavillons sont pourtant munis de brumisateurs, avec des ventilateurs parfois, et des parasols) et les foules, mieux vaut s’y rendre en fin d’après-midi. D’ailleurs, les illuminations du parc constituent une attraction à elles seules et la parade de 20h attire de nombreuses personnes même si elle n’est pas exceptionnelle.

Voilà, même si l’Exposition était plutôt décevante dans son contenu, l’attraction universelle en valait complètement la peine, ne serait-ce que pour y voir la folie des grandeurs humaine et pour s’imprégner et se perdre dans la marée chinoise (ce qui permet d’apprécier encore plus notre propre pays) ! Et ce voyage nous a permis d’approcher un continent où nous n’avions jusques là jamais mis les pieds, une terre riche de tout, en tout, mais oppressante, stigmatisante, et pourtant stimulante. Un pays que nous ne sommes pas mécontents de laisser loin derrière nous pour retrouver le nôtre (éthiopien), froid et tranquille (et, dernière note d’humour ironique, où même les mendiants parlent anglais !).


  

 

Plus de photos en bas de l'article

 


 

Quelques informations utiles :

 

L’EXPOSITION UNIVERSELLE : « Better city, better life »

 

Accès

Signalétique très claire. Payant par le métro, le bus, le bateau, la voiture, les taxis spéciaux expo (qui peuvent rentrer sur le site). A l’intérieur du parc, une nouvelle ligne de métro dessert trois stations (Madang Road, Lupu bridge, Shibo Av.). D’autres lignes permettent l’accès aux périphéries. Des voitures électriques collectives (10 yuan/pers.) et des bus payants desservent également de multiples arrêts dans l’enceinte des 5 zones des deux côtés du fleuve. 9 entrées possibles dans le parc (4 côté Puxi, 5 côté Pudong). Il vaut mieux être muni de son day pass pour éviter les files d’attente. Fouille au corps à l’entrée et scan obligatoire, évitez de transporter des objets tranchants, des briquets, des bouteilles entamées. Nourriture tolérée. A priori le parc ouvre de 9h à 00h mais la plupart des pavillons ferment entre 20h30 et 22h00. A cette heure-ci on a déjà du mal à trouver un café ou un restaurant ouvert. Attention à la cohue dans les stations à la fermeture, attente un peu plus longue aussi en fin de soirée. Toutes les lignes de métro ne ferment pas à la même heure, renseignez-vous.

 

Informations

Il existe trois sortes de pass : 1, 3 et 7 jours (ces deux derniers ne sont pas forcément consécutifs). Une fois le pass validé, la sortie est définitive. Compter 160 yuan/pers pour un day pass ( il existe aussi des tickets de fin de journée, moins cher).

De nombreux stands d’informations sont disséminés dans la ville et des volontaires sillonnent le parc avec des cartes en anglais et des plans du métro. C’est un véritable matraquage publicitaire qui est pratiqué, avec distribution gratuite des pass aux familles chinoises de Shanghai ! Il faut savoir que la communication est particulièrement compliquée avec les chinois car peu parlent anglais. Même dans le parc, il est difficile d’être renseigné en anglais en dehors des pavillons ! Il est impossible de voir tous les pavillons en trois jours ! Mais il faut savoir que les français peuvent accéder à leur pavillon par l’entrée VIP, ce qui économise deux bonnes heures de queue. Par contre, l’accès au Pavillon chinois ne se fait que sur réservation : officiellement, il faut se présenter à 7h à une des entrées pour obtenir le sésame, mais officieusement les chinois se présentent de plus en plus tôt (vers 6h) pour faire la queue. Entrée limitée à 20 000 personnes / jour.

Les boissons n’ont pas le temps de rafraîchir vu l’affluence, et du coup il est quasiment impossible de boire frais. On trouve cependant beaucoup de glaces ! Eau potable en accès libre. A l’intérieur du parc, tout est plus cher (jus de fruit entre 20 et 25 yuan, coca à partir de 4.50 yuan). A partir de 18h30, les fast foods sont pris d’assaut et du coup les stocks aussi. Restaurants un peu plus chers rattachés à la plupart des pavillons.

Très peu d’endroits où s’assoir dans le parc ; on vend à l’extérieur de petits tabourets pliables, ça peut être utile !

Accès VIP pour ceux qui se donnent la peine de réserver, ou pour les personnes âgées, les femmes enceintes, les handicapés.

Certains pavillons organisent des spectacles quotidiens : http://fr.expo2010.cn/events/hkjchd.htm

 

 

Divers

Bureau of Shanghai world expo coordination : 86 21 220.620.10 // 86 21 962 010 – http://en.expo2010.cn

Duration : du 1er mai au 31 octobre 2010

+ 240 pays participants et organisations internationales – On attend entre 70 et 100 millions de visiteurs

Ouverture du parc de 9h00 à 00h00.

 

SHANGHAI

Petit mélange de Paris et de New-York, ville du plaisir et des affaires, Shanghai, la ville aux nombreux gratte-ciels et échangeurs préserve cependant de petits coins verts et des quartiers anciens, des marchés de brocanteurs, des quartiers au passé historique marqués par la guerre de l’opium, et les échanges avec les étrangers.

Côté international, il semble que la ville accueille près de 15 000 français expatriés peu effrayés par la chaleur accablante des + 38°C à l’ombre. D’ailleurs, tous les espaces clos sont climatisés. Casquettes avec ventilateurs, mini ventilateur portable, voire gilet rafraîchissant, boissons fraîches et glaces, tout est bon pour oublier qu’il fait chaud !

Le métro : peu de lignes mais c’est plutôt bien organisé, certaines fonctionnent jusqu’à minuit passé. Les chinois se plaignent du système de fermeture des rames, aussi il vaut mieux s’en méfier. La ville de Shanghai s’est développée en sous-sol, certaines stations sont gigantesques et aménagées avec boutiques et restaurants !

Le nouveau quartier de Pudong (côté Est du fleuve), plus moderne, est aéré, structuré, ouvert, présentant de grands parcs, de grandes chaînes de magasins et de restaurants, des feux tricolores et des passages piétons avec compte à rebours ! A Shanghai, il ne faut pas se contenter de regarder les magasins, il faut aussi lever la tête ! Plusieurs milliers de buildings à perte de vue de 50 à 490 mètres de hauteur, Shanghai est la ville qui concentre le plus de gratte-ciels au monde. Le centre ville, devenu inaccessible, affiche 115 000 yuan le m2 à l’achat (40 000 yuan le m2 vers People square). Mais le foncier appartient à l’état après 70 ans de bail. En un an, l’immobilier aurait été multiplié par 2, au grand dam des chinois.

 

A voir

- Les buildings : la plus haute en forme de décapsuleur (490 m pour 101 étages), la Perle Oriental Tower (symbole de la ville, visite panoramique), le Jinmao Tower observatory (88 yuan/pers. pour 9 m/s et 340m de haut). On construit actuellement le plus grand building qui devrait faire 600 m pour 127 étages !

- La vieille ville Shanghai Xintiandi (2 à 3 heures de visite) : entièrement rénové, le quartier permet de découvrir de vieux pavillons à l’architecture bien spécifique et le temple de Yu, ceint par un magnifique et vieux jardin chinois caractérisé par l’eau, les roches et les arbres. Le guide vous racontera l’histoire de ce temple et de son jardin, vous dévoilant petit à petit les secrets du gingkobilboa, des poissons rouges, des ponts, etc. Ensuite, si vous en avez le temps, parcourez les petites boutiques, et profitez d’une demi-heure dans une maison de thé. Cette partie de la ville est particulièrement fréquentée par les étrangers ;

- L’ancienne concession française (vendue en 1949 après la prise de pouvoir communiste) s’étend sur les bords du fleuve. Entièrement rénovés, les bâtiments de briques lui confèrent un air vieillot et français, armés de boutiques chères et chics en rez-de-chaussée. Quartier des artistes, ancien siège communiste …

- People square et la rue piétonne : Nanjing Road, aux boutiques de luxe, marques françaises bien représentées ;

- le shopping spécifique (centres commerciaux d’électronique) ;

- les marchés aux fleurs et insectes (oisellerie, criquets et sauterelles, poissons et tortues, bonsais …) sur Xizang Road, et celui aux antiquités (non loin) ;

- les galeries d’art : 50, Moganshan Lu, ou Shanghai Gallery of Art (centre commercial Three on the Bund)

- le big bus tours : 24/48h, deux circuits dont entrées gratuites tunnel du Bund, Temple Buddha Jade, croisière d’une heure sur le HUANGPU … 300 yuan / adl – www.bigbustours.com ;

- les temples dont le JADE BUDDHA TEMPLE (compter 20+10 yuan/pers.) …

- le Bund sightseeing tour (45 yuan/pers.) pour moins d’1 km sous terre ;

- les croisières sur le Huangpu, le Bund ;

- les musées : Shanghai museum, Shanhgai Urban planning exhibition center, historical relic site of Fuquan Hill, Shanghai city History museum (35 yuan/pers. – en sous-sol de la Oriental Pearl Tower – tickets en vente à l’extérieur) … et aussi chemin de fer, tabac, sciences, géologie ;

- Shanghai Grand Theatre + Shanghai Centre theatre (au Ritz Carlton) : si vous en avez l’occasion, passez voir le Shanghai Acrobatic ;

- les jardins dont le Shanghai Grand View Garden, et le Fuxing park (d’origine française, puis japonais et chinois), le plus ancien de la ville : ombragé et particulièrement fréquenté par des sportifs, des danseurs, des chanteurs de chorale …

- les maisons de thé : la culture du thé à travers une séance de dégustation gratuite de plusieurs thés de tradition pendant laquelle une jeune chinoise en habit traditionnel nous présente le thé compressé, en fleur, fumé ou au ginseng … puis passage obligé par la boutique ! Maison de thé XINTIANDI (dans la vieille ville – 63.55.61.66), GUYUAN (SHANXI KUO) sur Fuxing road (64.45.46.25), OLD CHINA HAND READING ROOM sur SHAOXING ROAD (64.73.25.26) ….

- les « jewelery exhibitions » : du jade aux multiples teintes, des perles de mer et de marais (sur Beijing Road) … avec de magnifiques boutiques de bijoux ;

- les massages : tarifs européens dans les centres un peu reconnus : compter 200 yuan pour le massage des pieds, 300 yuan pour un massage du corps sans huile. Prix négociables. Intéressant et plutôt original ! Nous avons essayé au ASTOR HOUSE HOTEL, un des hôtels les plus vieux de Shanghai : c’est moins cher que dans d’autres grands hôtels internationaux. Mais on trouve partout des échoppes proposant les massages, plus ou moins propres et professionnelles. Voir aussi la chaîne de massage DRAGON FLY, LOTUS SPA, MANDARA SPA et CHI SPA.

 

Liste non exhaustive à compléter avec les guides touristiques.

 

N’oubliez pas de prendre votre guide touristique et de le consulter à l’avance, parce que c’est surtout le côté pratique du voyage que j’ai développé !

 

Autour de Shanghai

- SUZHOU, à moins de 100 kms : prendre le train (départ vers 8h35, 30 min. de trajet, 26 yuan le train, 41 yuan pour le TGV). Espace VIP climatisé dans la gare. Comme tout est grand en Chine, le train est aussi très long (environ 20 voitures !) et moderne avec écran électronique indiquant km/h, t° ext. et int., villes desservies et horaires, télévision ! Conserver le ticket du train, on en a besoin pour ressortir. A voir : l’usine de soie (www.1st-silk.com), le museum (gratuit, fermé le lundi), deux jardins classés au Patrimoine de l’Unesco : celui du Humble Administrateur, et celui du Master-of-Nets (on peut en voir un dernier, bien plus tranquille, plus petit, et s’assoir en bord d’eau pour s’y reposer). Une journée suffit.

 

Possibilités de trouver des brochures mixtes anglais-chinois dans les grands hôtels : the Shanghai’s museums sketch map, expo 2010 Shanghai China, Expo 2010 - transportation guide of Shanghai, Travel guide (carte touristique), Shanghai signature dishes, Shanghai arts & cultural show guide (trimestriel).

 

On ne peut raisonnablement pas tout faire en une semaine, surtout si on décide d’aller voir l’exposition universelle.

 

PRATIQUE

Monnaie locale : le yuan (ou rmb). Euros et dollars faciles à échanger dans les grandes villes chinoises. CB dans les hôtels et les grands magasins.

Plusieurs heures de décalage horaire par rapport à l’Europe et l’Afrique.

MAGLEV : train rapide électromagnétique entre l’aéroport, la ville et le métro (arrivée à Pudong) puis bus et taxi. Compter 50 yuan / pers. l’aller simple. Toutes les 15 minutes. Climatisé, roule à 300 ou 400 Kms/h selon les heures.

Les chauffeurs de taxis ne parlent et ne lisent pas l’anglais, il faut demander à votre hôtel de vous écrire l’adresse en chinois, et munissez-vous de la photo de l’hôtel, s’il est renommé. Course au forfait puis à la minute, à partir de 12 yuan (compteur).

Métro : pas excessif, couvre bien le centre ville. Pour l’Exposition, on peut acheter un day pass à 18 yuan/pers. Ticket simple à 5 yuan/pers. Il faut conserver le ticket pour sortir du métro. 11 lignes de métro existent actuellement + 1 dans le Parc de l’Exposition. Toutes les lignes ne ferment pas à la même heure.

Tramway.

 

Nourriture : on trouve de tout à Shanghai et notamment de petites boutiques de fruits : cerises, melons, pêches jaunes et blanches, mangoustans, letchis, noix de coco ; des supérettes : peu de produits alimentaires étrangers mais grande variété de gâteaux, de boissons, et côté traiteur des sushis, du riz cuit …

Restaurants : on peut manger chinois pour moins de 50 yuan pour deux. On peut aussi manger international, mais c’est plus cher.

 

Pourboires : oui mais ce n’est pas obligatoire.

 

Vêtements : renseignez-vous bien sur la période climatique selon la région où vous allez. L’été à Shanghai : pour les femmes, si vous n’avez pas peur de souffrir la comparaison (les chinoises de la ville sont de petites poupées fines montées sur talons hauts et plutôt bien habillées), je conseille robes légères, jupes et shorts dans la journée, car la température est très élevée. Par contre, la ville peut perdre facilement 10 degrés entre midi et le début de soirée, donc prévoir un pantalon pour le soir et des petits hauts légers. Attention également aux moustiques. Prévoir des chaussures confortables, évitez de faire l’exposition en tongs !

 

Reconfirmation obligatoire des vols avant départ.

 

A emporter : anti-diarrhéique, laxatif, médicament pour les maux de gorge (climatisation), aspirine, lotion anti-moustiques et crème antihistaminique, lunettes de soleil et écran total … Un adaptateur pour les prises ordinateur

 

Contacts utiles : Ambassade de France en Chine (Pékin) : (86)(10)85.32.80.80 // Consulat général de France à Shanghai : (86)(21)61.03.22.00 – Médecin français : Dr MATTHAUS : (021)63.85.98.99 ou cell. 00.86.138.1863.4892

 

En France : Office de Tourisme de Chine à Paris : 01.56.59.10.10

 

Pour appeler la Chine : 00 86 puis le code ville (21 pour Shanghai) puis le numéro.

 

Renseignez-vous bien concernant l’achat et l’exportation des antiquités.

 

Les fêtes nationales :

- nouvel an chinois (selon le calendrier lunaire) déb. Février

- 14-30 avril : foire de Canton

- 1er mai : fête du travail

- 1er octobre : fondation de la république populaire de Chine

- fin sept. – déb. Octobre : grand prix de formule 1 à Shanghai et foire internationale d’art contemporain

 

 


 INTRO

 

L'exposition Universelle, un rêve, une envie de jeune fille, plusieurs années que j'y pense sans seulement oser en formuler la demande ! Et ça y est, on saute le pas et on décide enfin d'y aller, en amoureux, mon mari et moi. 10 jours sans les enfants, à nous promener à notre rythme dans ce pays si singulier, avec en prime un presque retour aux sources puisque j'ai des racines asiatiques en moi.

 

Un voyage qui va sans doute être des plus bouleversants, enfin je l'espère. Une personne me disait récemment qu'avec la Chine il n'y a que deux mesures : soit on aime, soit on aime pas !

 

C'est le principal thème de notre voyage, mais on va quand même profiter un peu de Shanghaï, une des villes les plus importantes de la Chine.

 

Et en attendant le départ, voici les formalités à remplir :

 

 

Au départ d'Addis Abeba - Ethiopie

 

Formulaire pour demande de visa - recto

Formulaire pour demande de visa - verso

 

Ambassade de Chine

Se trouve vers Old Airport, proche de la ring road. Le mieux est de la situer sur une carte avant de s'y rendre, voire d'appeler : 0113.71.19.60.

Service visa ouvert du lundi au jeudi matin de 9h à 11h30.

Autres bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 17h, le samedi matin uniquement.

Attention d'être bien à l'heure car la file est longue et le service des visas pas pressé du tout !

Il ne vous faudra que 5 min. pour récupérer les formulaires, pour une attente de + d'une heure si vous arrivez tard. On m'a aussi dit qu'à l'heure dite, même s'il reste du monde, le service ferme.

 

Mais bon, finalement il m'a fallu trois passages pour obtenir le visa : 30 min. pour obtenir le formulaire vierge, 45 min. pour rapporter les papiers, presque autant pour récupérer les passeports, mais il n'y a eu aucune difficulté, malgré nos papiers écrits en français ! L'agence avait envoyé une attestation écrite en chinois, ce qui a facilité les choses !

 

Papiers à fournir pour un ressortissant français - visa obligatoire - Tourisme

1 photo

250 etb pour une délivrance en 4 jours, 500 etb pour un visa express en une journée

la réservation aérienne

la réservation d'hôtel - attestation envoyée par l'agence de voyages, très rapide, transcrit en chinois et en français !

un "financial statement" de - 3 mois

le certificat de mariage si le compte bancaire est au nom d'une personne seulement dans un couple marié

Passeport : normalement il doit être valable 6 mois après le retour à quelques exceptions près (voir avec le service).

Carte de résidence.

Faire des copies de tous ces papiers.

 

Il faut généralement 4 jours pour l'obtention de ce visa.

 

Voici les informations envoyées par Comptoir des Voyages :

"Nous vous informons que le Consulat de Chine vient de modifier les démarches d’obtention des visas en réclamant des documents supplémentaires à compter du  1er juin. Nous vous prions donc de bien vouloir prendre connaissance de toutes les pièces nécessaires pour l’obtention de votre visa chinois : 

 

Pour les ressortissants français :

 

Un Formulaire officiel de l'ambassade de Chine

  1. Une photo d'identité collée au formulaire - format 4,5 x 3,5cm (pas de photocopie ni de photo scannée ni de photo noir et blanc et sur fond uni)
  2. Un passeport dont la validité doit être d'au moins de 6 mois après la date de fin de visa ainsi que deux pages entièrement libres (pages face à face) de toute inscription pour le visa Chine.
  3. Un Certificat de travail ou attestation de revenus (bulletin de salaire) ou certificat des relations familiales ou certificat de scolarité pour les enfants de + 16 ans
  4. Une Réservation de billet d'avion aller et retour ou attestation de voyage détaillée précisant noms des passagers, n° de vol, compagnie aérienne et date du séjour pour la chine.
  5. Une attestation de l'agence locale ou Tour Operateur indiquant que vous avez réservé ou acheté un circuit en Chine précisant le nom des passagers, et les dates du séjour pour la Chine.
  6. Une Attestation d’assurance (rapatriement valide durant le séjour)

 

Pour les points : 5,6 et 7 si vous avez pris avec nous toutes ces prestations nous vous fournirons les attestations demandées. 

 

En plus de ces documents ci-dessus, pour les enfants – de 16 ans voyageant avec au moins un des deux parents :

 

-         copie du livret de famille 

-           copie des pièces d’identité (passeport ou carte d’identité) des parents 

-           certificat scolaire pour les + de 6 ans 

-           en cas de divorce : acte notarié de divorce légalisé

 

 

Pour les enfants – de 16 ans voyageant seuls  :

 

-          acte de naissance

-           autorisation de sortie de territoire (délivrée par la mairie) ou autorisation parentale sous forme d’acte notarié légalisée par le Ministère des Affaires Etrangères

-          copie des pièces d’identité des parents       

-          certificat scolaire pour les + de 6 ans 

-          en cas de divorce : acte notarié de divorce légalisé

 

 

Attention à remplir avec précision toutes les rubriques du formulaire officiel de l'ambassade afin d'éviter tout retard. Sachez aussi qu’aucun dossier incomplet ne sera accepté".

 

Attention aux carnets de vaccinations, vérifier la date de votre vaccin contre la fièvre jaune.

 

Les visas express ne sont plus acceptés.

Vous pouvez vous renseigner sur le site d’Action Visas à l’adresse suivante :

 http://www.action-visas.com/

 

 

 

Les réservations aériennes

A priori, au départ d'Addis Abeba, il faut prendre la compagnie EMIRATES.

A titre indicatif, nous partons à 19h35 et arrvons à Shanghaï à 15h30, via Dubaï (escale de 2 heures).

Nous quittons Shanghaï à 23h30, et toujours via Dubaï arrivons à Addis Abeba à 11h30 du matin après une escale de 4 heures.

Voir avec ALL TOUR OPERATIONS, c'est une des plus grosses agences de voyages installée à Addis Abeba.

 

L'agence de voyages

Nous avons réservé un voyage en ligne avec Comptoir des Voyages : www.comptoir.fr

Très professionnel, devis en ligne très bien détaillé, paiement sécurisé, l'agent de voyage est au plus près de vos besoins et n'hésite pas à recommencer si vous le voulez !

 

Montant du voyage

A titre indicatif, le séjour (hors billets) nous coûte 2 009 euros pour deux personnes et comprend :

- transfert aéroport aller-retour

- hôtel 4* (le LONGEMONT SHANGHAI) en petit-déjeuner

- pass de 3 jours à l'Exposition Universelle

- 3 excursions : sur les toits de Shanghaï, l'ancienne concession française, promenade à Suzhu.

 

Se renseigner sur l'Exposition

http://fr.expo2010.cn/

 

 

 

 

 

Diaporama de l'Exposition universelle de nuit

 

 

l

 

 

 

 

 

 

 

 




01/07/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres