Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Droit de réponse à qui sait quoi

Droit de réponse

Ça chauffe, ça chauffe !!

NB : celui qui laisse des messages anonymes s'étant enfin dévoilé, vous trouverez son dernier message de menaces en bas, et il n'est pas à prendre avec des pincettes, particulièrement grossier et mal écrit. C'est étonnant comme fonctionne le téléphone arabe, et visiblement je reste un sujet de conversation jusqu'au BURUNDI où ce trouve ANONYME 1. Mais finalement qui se ressemble s'assemble et cela ne m'étonne qu'à moitié. L'amitié pousse souvent à se mêler des affaires des autres et la bêtise peut aussi être affaire de solidarité.  Ce qui m'intrigue le plus c'est le manque de courage de cet homme qui se cache derrière des pseudos. Si finalement je m'excuse d'avoir accusée à tort cette grosse c., il n'en reste pas moins qu'elle savait qui c'était et qu'elle l'a laissé faire, peut-être même l'y a t-elle poussé. Elle a donc cautionné.

Alors que ce message ne s'adressait qu'à une personne, je découvre à quel point elle a pu s'épancher autour d'elle et impliquer tout un tas de personnes contre qui je ne vois pas pourquoi je me battrais, puisque je n'ai rien contre elles. Hormis le fait qu'elles écoutent et prennent pour argent comptant une moitié d'histoire, une affabulation.

Elle a donc bêtement fichu une m..... pas possible. Ceci dit, je ne regrette  rien de ce que j'ai écris, je reste campée sur mes opinions et je n'écris que ce qui est arrivé, et ce que j'en pense, en tout cas de mon côté puisque finalement je ne sais toujours pas ce qui a engendré autant de haine !!!! Mais peut-être va t-on enfin le savoir ? De mon côté, je suis toujours restée discrète sur les humeurs des uns et des autres, et ce n'était sans doute pas une bonne manière de procéder, il aurait mieux valu en parler et ne pas laisser tout ceci s'envenimer. Ce que je sais, c'est que visiblement d'autres n'ont pas hésité à en faire une affaire publique, quitte à salir mon nom et à y mêler des personnes qui auraient préféré rester à l'écart. Alors que moi j'en ai juste parlé à une amie ici.

Enfin, on réclame des excuses, mais je n'ai rien à me reprocher et je ne vois pas pourquoi j'en ferais ! Parce qu'on dit des choses sur moi ? Parce que je suis trop franche ? Il semble que j'étais trop exigeante en désirant juste un peu de tranquillité, d'honnêteté, de partages transparents ; en rejetant la notion de groupe, je lui ai opposé la notion d'individualité, de personnalité, d'intimité. Mais il ne s'agissait pas de rejeter les personnes ayant fédéré un groupe, ce qui s'est pourtant malheureusement passé : cercle vicieux, plus de sortie en groupe, plus d'appels, et finalement plus de sujets de conversation en commun. Enfin, les seules personnes que je ne vois plus sont celles qui ont, sans doute malhabilement et inconsciemment, proféré ou agit malencontreusement. De tendance plutôt discrète, il est vrai qu'au moindre signe de bataille je préfère m'esquiver. C'est comme ça, et on ne me refera pas.

Cette situation montre malheureusement la superficialité de celles qui se prétendent solidaires et qui fuient à la moindre contrariété au lieu d'en chercher les raisons, ou qui écoutent les médisances des autres, celles qui entendent gérer la vie de tout le monde.

22/04/10

______________________________________________________________

 Depuis quelques mois, une grosse ..... (autant dire exactement ce que j'en pense) laisse des messages sous divers pseudos tels que ANONYME 1 et LIBRETY (inutile de chercher ces messages, j'ai fais le grand ménage !) comme commentaires ou sur le forum.

Dire que je la considère comme lâche, et bassement hypocrite, serait encore trop aimable pour cette fille qui n'a pas le courage de ses opinions et qui préfère se cacher derrière des insultes anonymes alors que je sais très bien qui elle est. Ce qui est de toutes façons révélateur de son état d'esprit étriqué, égocentrique, manipulateur et intéressé.

Cette personne a laissé sur son site des allégations mensongères à mon intention, qu'elle répand oralement autour d'elle (c'est toujours plus facile de critiquer les gens derrière leur dos).

Sur l'accusation proprement injustifiée de 'copie', je lui rappelle qu'elle est malheureusement très mal placée pour en parler, et je ne m'étendrai pas sur le sujet, elle comprendra peut-être de quoi je parle. Comme je ne fais plus de publicité pour son site, que j'ai contribué à créer et à alimenter en articles et en informations pendant plus d'un an, je ne vous permettrai pas de vérifier mes dires en vous indiquant l'adresse. Cependant, elle n'a qu'à ouvrir les yeux pour se rendre compte que son site est maintenant bien pauvre, appelant son mari  et ses soi-disant copines à l'aide, et dépendant d'un bureau d'accueil élitiste qui alimente en grande partie les nouveautés de son site. En comparaison, mon blog existe depuis plus de deux ans, j'y travaille seule, et j'y développais déjà une grande partie sur l'Éthiopie, que je n'ai fais qu'étoffer, loisir qui me convient et m'occupe parfaitement.

Enfin, il me semble pourtant évident que nous ne nous adressons pas au même public, justement parce qu'elle a choisi une orientation différente : mon site est généraliste et s'adresse à des personnes intéressées par l'Éthiopie, le Congo et la Côte d'ivoire, voire à des futurs expatriés, arrivants ou justes arrivés, alors que le sien s'oriente maintenant principalement vers un public local.

Alors, je récapitule l'histoire pour ceux qui voudraient en savoir plus  :

- cette fille, sous un faux prétexte, puérile et immature, de bagarre d'enfants, décide de ne plus m'adresser la parole, de m'isoler, et de répandre autour d'elle des allégations irréelles complètement timbrées ;

- je décide de me désengager du site internet sur l'Ethiopie sur lequel nous travaillions depuis 1 an, et que j'ai aidé à créer, à organiser, à alimenter en articles, rubriques et informations à hauteur d'au moins 50% ; et je ne parle pas du temps passé à corriger fautes et phrases pour tout le site.

- je décide enfin d'étoffer mon propre blog que je continuais par ailleurs à alimenter et dont elle a, soit dit en passant, effacé l'adresse sur notre site commun. A partir de là, les insultes arrivent, tant sur le blog que sur son site (et oui, maintenant c'est le sien, c'est tellement pratique d'effacer les informations gênantes !), à mon intention, avec notamment un fil conducteur : celui de "copieuse". je continue à ne rien dire, après tout à quoi bon se battre contre un si mauvais vent ?

- ma foi, j'ai beau lui répondre qu'en aucun cas je ne copie ses informations, qui sont par ailleurs générales, et auxquelles tout le monde peut avoir accès, que ce sont mes idées, rien ne vaut un bon vieux message de menace à en croire sa réaction !

Le pire c'est je crois la frustration qui me retient de lui dire exactement toutes ces vérités. Pour éviter un conflit généralisé, cependant à l'état larvaire, cette grue continuant  de pérorer sur mon compte, je préfère me taire, mais je crois que ce n'est finalement pas la bonne solution puisqu'en bon 'guru', qui sait habilement se faire écouter, elle vérole en profondeur toutes les relations à venir avec le peu de personnes que nous connaissons en commun et à qui je ne peux plus accorder ma confiance puisqu'en bonnes brebis elles avalent ses paroles sans chercher à les vérifier.

D'où l'article "Les brebis françaises d'Addis", à lire absolument !

Moi je vais bien maintenant, certes je suis encore en colère quand je vois qu'elle se permet de contrôler son monde tout en venant piétiner le mien, mais je suis loin de ses tracasseries et mesquineries de petite bourgeoise idiote et sans conversation. Par contre, son comportement la discrédite maintenant aux yeux de certains, et l'isolement de certaines autres montre bien la mauvaise impression générale (complètement faussée par des cafés rencontres, ou par des groupes tricots, entre autres) qui règne autour d'elle(s) et me conforte dans l'idée que ma soi-disant 'mauvaise adaptation' est probablement liée à de tels comportements antisociaux.

Son empreinte, si elle en laisse une, restera probablement floue, car si elle ne s'en rend pas compte, autour d'elles, certaines n'hésitent pas à qualifier son comportement de complètement idiot ou à dire qu'elles l'oublieront plutôt facilement!

Nathalie GUIRONNET, 09/04/10 

 


--------------------------------------------------------------

Message collectif reçu de LAURENT FRETTE (au Burundi, Bujumbura) le 22/04/10 sur mon email personnel. Pourquoi donc se cacher ?

Salut

J ai lu le droit de réponse que tu as écris, je te signal que les deux pseudo que tu marc sont les miens j ai été outres de retrouver des chose que j avais écrits sur ton site alors que tu ma pas demander mon autorisation selon la loi, tu es en tord car tu dois demander a la personne qui a écrit cette articles si tu peut le mettre sur ton site, jusqu'a présent je n'ai eu aucune demande Il y a des articles que j ai écris sur ton site et qu'elle a copié.

Je trouve que tu as vraiment changé je suis vraiment dégouter de t avoir aidé quand tu es arrivé on t'a aide et toi tu plantes un couteau dans le dos des gens, je trouve que ton blog est plat le site de laure fait appelle au connaissance de tous et la page que Christophe a écrit est génial tu ferais mieux de rester en Europe tu es pas fait pour vivre avec d autre si tu les tires dans le dos comme ca tu n'es même pas capable de le dire en face, ces moi qui as écrit les mots sur ton site car laure mas tenus au courent étant concernée directement, donc suite a la lecture des différents mots j ai été choque de trouver mes écrit chez toi donc j ai répondu alors tu as intérêt de faire des excuse au gens que tu as embêter, faire fermer un blog peut être facile, je regret de t avoir connue et de t avoir aider, le seul que j aiderais chez vous ces ton mari, si un jour on se croise dans un autre pays ces pas la peine de venir me demander de t aider ce sera non, alors baka d embêter les autres comme ca.

Je serais si tu as demandé pardon a laure et au autres j ai toujours mes indict sur place qui ne sont pas ceux que tu pense

A bon entendeur salut

Je ne te dis pas au revoir

---------------------------------------------------------------

Réponse indirecte :

Franchement, je ne vois pas ce qui te permet de t'impliquer dans cette affaire alors que tu ne vis même plus ici. Toi qui a quitté le pays sans donner signe de vie, ne serait-ce qu'à mon mari que "tu estimes tant", toi qui ne te donnes pas la peine de répondre à nos emails, tu te donnes par contre le droit de t'adresser à moi sur ce ton là ? Tu es complètement à côté de la plaque et tu te sers de ce message pour régler des comptes personnels, oui mais lesquels ? Aurais-je dis des choses sur toi ou fais quelque chose en particulier qui t'aurait causer tort ? Si oui je m'en excuse mais je ne pense pas. Des explications auraient été préférables mais je crois, finalement, que tu n'as aucune raison de te comporter ainsi si ce n'est ce qu'on a pu te raconter, et qui est probablement faux. Et une solidarité farfelue qui te rend ridicule et bête. Quant à moi, comme je te l'ai écris, je ne regrette absolument rien, et je t'ai suffisamment remercié de nous avoir aidé à nous installer, alors ça suffit maintenant ! Surtout vu comme ça s'est terminé !

Réponse envoyée à l'ensemble - 22/04/10 :

ALORS TOI T'ES VRAIMENT TROP CON ET TU FERAIS BIEN DE T'OCCUPER DE TES AFFAIRES ! TROP LÂCHE POUR SIGNER DE TON NOM ? TROP BÊTE pour faire le sale travail des autres ?? TU SAIS MÊME PAS DE QUOI TU PARLES et ta copine comme tu dis elle n'a qu'à pas se cacher derrière les autres ni raconter à tout le monde des conneries sur moi ! Je ne lui ai rien fais, et elle décide  qu'elle peut m'isoler et raconter tout ce qu'elle veut sur moi ? Mais qu'est-ce que tu crois ? Tu étais là ? Qu'est ce que je t'ai fais à toi aussi ? Je devrais plutôt te remercier d'être allé dire des conneries sur moi à tes copines, car tu as déformé mes propos concernant A. et S. Tu as foutu une pagaille pas possible avant de partir et tu te crois le plus malin ? J'étais sans doute trop discrète et trop sage pour m'aventurer sur cette pente et répondre à ces fausses allégations, mais il y a des limites. Tu crois que je me suis plainte que L. raconte tout ça sur moi ? Rien. Mais quand c'est trop c'est trop ! QUANT A LA COPIE dont tu parles, il semble bizarrement que ta chère amie se rende bien souvent sur mon blog pour voir ce qui s'y trouve. ENCORE UNE FOIS, il y a des illuminés partout, et je ne vois rien sur ce blog, à par tes messages de menaces, que tu aies écris. Quant à L., il lui en reste encore pas mal de choses à moi sur son site !!! Je ne lui ai pas demandé de les enlever, mais visiblement elle s'est gardé le droit d'en garder ! Des choses à elle sur mon blog ? Allons voir, il faudrait peut-être commencer à se justifier
Des articles à toi ?? TU PLAISANTES j'espère, sinon prouve le !!!!! TU SAIS QUOI ?? ton message je vais l'envoyer à ceux qui pensent encore que tu es qq'un de bien, juste pour qu'ils sachent que vous me harcelez tous les deux depuis quatre mois. Et puis tien, ta réponse est intéressante, je vais aussi la mettre sur mon blog, et en plus je vais la signer pour toi  !!!!
TU CROIS QUE TU AS LE DROIT DE PRIVER LES AUTRES DE FAIRE CE QU''ILS VEULENT ? LA LIBERTE TU CONNAIS ? Quant à mon mari, il a la présence d'esprit de ne pas se mêler de la connerie des autres, pas comme certains !!!
> Nathalie
>  
AH OUI, A., je n'ai jamais rien eu contre toi contrairement à ce qu'on a pu te raconter, et j'espère que tu ne fais pas partie de ces brebis françaises qui croient tout ce qu'on leur dit avant de demander à l'autre de se justifier. IDEM pour S. LA NOTION DE COMMUNAUTÉ ne permet pas un groupe de personne d'imposer ses idées et l'individualité de certaines personnes ne répond pas forcément à un besoin de s'isoler, au contraire, plutôt à un besoin de comprendre les autres, à s'intéresser à leur personnalité réelle, pas à celle qu'un groupe engendre. Trop de  superficialité ne mène à rien, et surtout pas à comprendre les autres, la preuve en est !!!QUANT A TOI L. QUI PRÉFÈRE TE CACHER derrière les autres, bravo, alors là tu as fait fort  à toi toute seule, mêler tout le monde pour une contrariété dont tu n'oses même pas parler de visu avec moi. JE NE REVIENDRAI PAS SUR CE QUE J'AI ÉCRIS, si certaines s'y retrouvent et bien  tant pis. En attendant, ce qui me rassure, c'est que ton venin n'a pas agi  sur tout le monde, et que finalement certaines personnes restent encore assez sensées pour ne pas écouter tes enfantillages !
>  
>ENFIN, cet article qui est dessus a été écrit dans l'intention de dire la façon dont cela s'est passé de mon côté, sans tricheries, et parce que je trouvais proprement hallucinant de traiter une personne comme ça, sans justification. Comme je suis finalement restée discrète sur cet épisode plutôt délicat, mais que L. s'est visiblement étendue sur un sujet
qu'elle maîtrisait, certes, il n'y avait pas de raison que j'établisse pas la  vérité sur certains faits.

A BON ENTENDEUR,
NATHALIE

 



09/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1005 autres membres