Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Coup de blues (ou, le travail, est-ce bien utile ?)

Six mois que nous sommes là, et qui n'a pas connu un petit coup de blues passager à Brazzaville ? En fait, peu de monde, alors bienvenus dans le club des expatriés déprimés ! Rien de bien méchant cependant, il faut juste se remettre les idées en place, et continuer d'observer le manège des blancs.  Je ne suis plus certaine de vouloir reprendre le travail, même, j'en suis presque sûre. Mais je n'arrive pas à prendre la décision du non ; il faudrait que j'aille les voir, que je leur dise, mais est-ce la bonne solution ? Ne rien faire au Congo n'est pas une mince affaire, plutôt un piège à bonne humeur. Comme de coutume, je ne compte sur personne, que sur moi, et ai-je le potentiel de rester chez moi, de tenir mon foyer ? Même si j'aime bien ça, je sais qu'il va falloir que je me trouve de réelles occupations, manuelles, physiques ; je compte faire de la photographie, c'est un de mes passe-temps favoris ! Mais en ce moment ça ne m'aide pas trop, quand je suis fatiguée, lasse, je n'ai pas le coeur de sortir et d'aller à l'encontre des gens pour les prendre en photo. J'apprécie les bons livres, mais ici le peu qu'il y a est excessivement cher. Alors je préfère ramener ça de France, cet été sans doute. Les phrases apparaissent à l'écran, mes doigts les tapent, mais même pour ça je n'ai plus trop de goût. Mes amies me manquent un peu, beaucoup même, et notre vie sociale est bien différente ici de celle de Mayotte, car nous connaissons du monde mais ne  fréquentons pas beaucoup, allez savoir pourquoi ! Ce climat affectif est plutôt décevant, peut-être aurait-ce été différent ailleurs ...Alors je tourne, je tourne autour du pot depuis une semaine, travailler ou ne pas travailler ?


20/03/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres