Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Visiter Dakar

VISITER DAKAR

 

Petit tour non exhaustif de ce qu'on peut voir à Dakar, qui se complètera au fur et à mesure !

 

 

 

29/01/18

Une autre façon de découvrir Dakar : les murs graffés de Dakar

 

Vidéos youtube Gueule Tapée : 

 

 

 

Sur le projet XEER Pollution : https://www.youtube.com/watch?v=gCr7qE6pFQg

 

Egalement : quartier de Médina

 

Une autre façon de découvrir Dakar (un membre de Rexpos) :

Une sortie sympa et pratique lorsqu’on reçoit de la famille ou des amis.Une visite des quartiers de Dakar en car rapide privatisé avec un super guide qui vous amène dans les recoins de la ville.
J’ai testé la balade pendant les vacances et nous sommes tous sortis ravis de cette expédition. On ne fait pas le tour complet de Dakar,  ce serait trop long et la balade dure 2h30 (ce qui finalement est bien suffisant car on en ressort avec la tête qui bourdonne gentiment) mais Oumar (le guide) a choisi quelques endroits assez typiques. Il ne décrit pas clairement le trajet car il préfère garder la surprise et je pense qu’il a raison, on se laisse plus facilement trimbaler lorsqu’on part vers l’inconnu.
Vous pouvez aller voir directement OUMAR WELLE à la case n°81 de Soumbedioune (statuettes en bois ) ou le joindre au 775451687 l’accueil est bien sûr toujours très chaleureux !

 

 

Dernière surprise pour ce mois-ci :

Je vous propose de découvrir l'Atelier Céramiques Almadies qui existe depuis presque 25 ans mais où je n'étais jamais passée après 4 ans passés à Dakar, étonnant non ?

Bref, ce hangar couvert de tôle propose des photophores, bougeoirs, appliques, vases, de belles créations que l'on peut aussi commander. A l'occasion, il se transforme aussi de temps en temps en lieu d'exposition ! Mauro PETRONI

Pour y accéder, prendre au rond-point de la Gondole la route de la pointe des almadies et tourner à la 2ième à gauche, puis encore à gauche en direction du PAM qui se trouve juste un peu plus loin - Ouvert tous les jours de 8h à 19h - +221 33.820.03.38 ou cmp@orange.sn

 

 

Découverte de la ville de Dakar avec le site Tourisme Dakar ICD qui est un site créé en coopération entre la mairie de Dakar, la ville de Marseille et l'ONG ICD Afrique. Il propose de télécharger trois circuits pédestres permettant de découvrir l'artisanat sénégalais, le patrimoine historique et les pencs lébous (en deux étapes : Dakar et Medina). Bien que ces circuits mériteraient d'être plus encadrés et la signalétique revue, il n'en reste pas moins qu'ils sont une excellente base de départ pour visiter la ville de Dakar. Je vous conseille de vous connecter, d'imprimer le guide de poche de Dakar, et les circuits, et de programmer vos prochains weekends. Attention, les nouveaux arrivants pourraient bien avoir un peu de mal à s'y retrouver à cause de la signalétique, et notre dernier conseil, après avoir expérimenté le circuit Artisanat est d'appeler la veille les présidents des associations concernées (les contacts sont donnés) pour vous assurer que les points d'accueil seront ouverts, et les activités programmées !

 

www.tourismedakaricd.wordpress.com

 

Circuit Art, artisanat, et métiers traditionnels de la Medina - testé

Le circuit annonce 3,16 kms, ce que ne nous mettons pas en doute du tout, mais ce qui semble à priori à portée de tout le monde se complique quand on se déplace sur de grands boulevards en plein soleil et avec des cars de transport qui s'arrêtent n'importe où.

 

  • Arrêt n°1 : la visite des tisserands est le premier arrêt conseillé, néanmoins il n'est pas simple de le trouver quand on vous indique km 2 sur Cheikh Anta Diop face à l'église Saint-Joseph. En fait c'est un poil plus loin et c'est à l'intérieur de CARITAS Dakar.
  • Arrêts n°2 & 3 (batik et savonnerie - au même endroit) : dans la mesure où les rues sont saturées le matin par les transports en commun, mieux vaut prendre la voiture pour s'y rendre. Pour des raisons logistiques, attention, il faut savoir que les femmes de l'association AFEME commencent leurs activités à 9h30, notamment le coulage du savon, et si vous ne voulez pas rater cette partie de la visite il vaut mieux arriver à cette heure-ci. Pour s'y rendre, vous risquez de vous heurter à des murs ! Les rues sont en effet numérotées, mais toutes ne sont pas indiquées sur le plan de Dakar. Il faudra donc demander. Néanmoins il semble plus facile d'y arriver par les allées du centenaire (ancienne av. De Gaulle) et de tourner rue 25 pour trouver la rue 27. Ensuite vous y êtes presque !
  • Arrêt n°4 : les bijoutiers. Malgré ce qui est écrit ici, il n'existe pas une rue des bijoutiers, ils sont plutôt dispersés dans le quartier ! Quand vous appelez le vice-président de l'association nationale des bijoutiers du Sénégal, il propose de vous amener rencontrer les bijoutiers (sur rdv), sinon il vous renvoie vers le village artisanal de Soumbédioune ou la cour des Maures ! Donc passez par la case suivante qui est l'arrêt des cordonniers.
  • Arrêt n°5 : les cordonniers. Trouver la rue 11 est un jeu d'enfant, c'est celle du stade Ibamar Diop. Le long de cette rue, des dizaines de cordonniers serviables vous présenteront leur métier, c'est très très intéressant.

Ce qui reste intéressant à faire s'il vous reste du temps c'est de parcourir les rues de la Medina notamment vers la rue 25 où vous avez de jolis graffs sur les murs. A la Medina on reste assez accueillant avec les touristes aussi n'hésitez pas à aller à la rencontre des habitants.

 

Les six penc de la Medina - testé

Il s'agit ici d'un circuit pédestre de 2 Kms mais vous pouvez très bien le faire en voiture ! Par contre, si j'ai eu de la chance de rencontrer un jeune lébou pour m'amener et me faire visiter les pencs (avec le siège de la collectivité lébou), je crains que ce circuit ne soit pas simple à faire pour tout le monde. Les rues ne sont pas toujours faciles à trouver, les pencs ne sont pas indiqués comme tels par des panneaux, et il est conseillé d'aller se présenter aux propriétaires des lieux avant d'entamer la visite. A savoir : la plupart des pencs sont maintenant des enceintes où l'on a construit une mosquée, dont la visite est interdite aux femmes. Si l'empreinte des lieux a quasi disparu, il reste l'histoire et la rencontre avec les habitants de la Medina qui s'arrêtent pour vous parler.

 

 

 


Avec l'association XAAM SA GOX qui organise des ateliers de visite de quartiers. On apprend pleins de choses sur l'organisation historique, on découvre de beaux bâtiments, des ruelles insolites, très très intéressant, on en redemande  ! 

"L’atelier « xam sa gox » organise dans Dakar-plateau des randonnées de découvertes guidées et documentées.

Ces randonnées amènent les randonneurs sur les traces des lieux mythiques à travers les quartiers traditionnels « Lebu », se prolongent dans le Dakar de la colonisation dont les plus anciennes constructions datent du milieu du XIXe siècle et font un « clin d’œil » à quelques architectures contemporaines du Plateau.

Tous ces lieux s’imbriquant l’un dans l’autre et constituant l’identité de Dakar tel un « héritage de tolérance » à préserver."

Il faut contacter Annie JOUGA : ajouga@orange.sn

 


 Musées

 

  • BORIBANA

à N'Gor, à environ 200m dans la rue face à la station SHELL (en venant des Almadies) - Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h // 33.820.41.15 ou 77.652.52.31 ou boribana@orange.sn

Art contemporain et expositions ponctuelles

1 000 cfa / pers

Fermé actuellement je crois ....

 

  • LEOPOLD SEDAR SENGHOR

Lire l'article

 

  • MUSEE THEODORE MONOD

Musée de l'IFAN - A côté de l'Assemblée Nationale au Plateau (place Soweto) - 33.821.40.15 // Facebook // www.ifan.ucad.sn

Fermé le lundi // Ouvert tous les autres jours de 9h à 17h // tarifs : résidents 2 000 cfa, enfant 1 000 cfa et non résidents 5 000 cfa.

 


 

Le village des Arts

 

Se compose d'une galerie d'art et de nombreux ateliers d'artistes résidents.

Yoff - Route de l’aéroport Léopold.S.Senghor

levillagedesarts@gmail.com - didrissa@hotmail.com
77.552.19.80 -33.835.71.60

www.levillagedesarts.com  www.facebook.com/villagedesartsdedakar

 


Visite du Port autonome de Dakar

 

On ne le sait pas forcément, mais on peut visiter le port autonome de Dakar, et gratuitement en plus. Pour cela, il suffit d'un peu de patience pour remplir toutes les formalités administratives et de prévoir un car (en fonction du nombre de participants), à moins qu'une voiture perso. ne suffise. La personne qui s'est occupée de notre groupe était compétente, intéressante et surprenante. Lors de la demande on vous proposera de choisir une zone (nord ou sud). La visite de la zone nord incluant la Vigie, et les molls 1, 2 et 3 destinés aux importations voitures, et au secteur malien, entre autres ! Compter 1h30 environ. On peut faire des photos.

Contact : Mme Anta Diop, attachée commerciale du Port - 33.823.15.99 (direction commerciale du port autonome de Dakar) // anta.diop@portDakar.sn

La direction commerciale se trouve un peu au-dessus de l'embarcadère pour Gorée, au 53, Bd Djily Mbaye.

www.portdakar.sn

commercial@portdakar.sn

 

 

 


 


Les îles de la Madeleine

 

Le mieux c'est de passer par la voie légale cela vous évitera les personnes peu scrupuleuses. En effet, on nous a rapporté qu'un pêcheur au moins a eu l'indélicatesse d'escroquer un groupe de touristes. Nous vous conseillons de ne pas vous adresser à ce monsieur qui s'appelle Ngoma et qui avait pourtant été testé par une membre de Rexpos.

 

 

 


Soumbédioune 

 

- le marché aux pêcheurs : très odorant certes, mais dans cette petite baie, sur la corniche entre le centre-ville et les quartiers résidentiels, ça mérite largement le coup d'oeil ! Si vous vous y promenez un peu, vous pourrez discuter avec certains pêcheurs, obtenir les horaires d'arrivée des barques, et de la criée, observer un peu plus loin comment l'on confectionne les pirogues, intéressant ! Parking.

 

- le marché artisanal : mais attention, il vaut mieux être prévenu : il faudra négocier fort parce que les prix y sont particulièrement élevés et les vendeurs pugnaces !

 

- le cimetière musulman : fait partie du patrimoine classé (par qui ?). Date de 1907. Fermé depuis 1974 (plein). Il se trouve juste avant le marché, au bord de la route. On peut l'observer d'en haut (attention, le trottoir est étroit) et entrer à l'intérieur mais en respectant certaines conditions (pour les femmes) : port d'un pantalon jusqu'aux chevilles, tee-shirt manches longues et voile sur la tête, pas de sac à mains ! C'est strict, mieux vaut donc arriver équipé, sinon on ne vous laissera pas entrer. Parking. Un gardien propose ses services pour 5 000 cfa, c'est exhorbitant, on peut négocier ou refuser, même s'il vous accompagne ! Ceci dit, ce qu'il a à raconter est intéressant et permet de comparer les différences entre cimetières catholiques et musulmans, et de découvrir une partie de l'histoire du pays puisque des personnages illustres sénégalais y sont enterrés : Lamine Gueye, Blaise Diagne, etc. Attention aux vols.

 

Cimetière musulman de Soumbedioune

 

Tombes de Lamine Gueye et Blaise Diagne

 

 

La Mosquée de la Divinité sur la plage de Ouakam

 

Sur la corniche ouest, en direction des Mamelles, vous verrez sur votre gauche une mosquée posée sur une petite plage encaissée dans une baie.Si vous y passez, ouvrez grands vos yeux, des concours de pirogues s'y déroulent de temps en temps. Le soir, de nombreux sportifs viennent s'entraîner sur la corniche et sur la plage. En bas, les pêcheurs sont accueillants, vous pourrez y découvrir leur univers, et acheter du poisson si vous y êtes aux bonnes heures. Un pélican a ses habitudes sur place. Accès en voiture ou à pied (escaliers).

 

 

Plage de Ouakam : la mosquée et le port de pêche

 

 

Mausolée du Layène - Plage de Yoff

 

Ce Mausolée construit sur la plage reçoit la visite des pratiquant parce que son puits, ouvert à tous, serait un puits d'eau douce, ce qui est assez rare (?) en bord de mer. Vous pouvez vous y rendre, mais attention, prévoir pour les femmes : un pagne long pour le bas, un manche longue, et une étole pour la tête !! Rien que ça ...

 

 

 

Monument de la Renaissance Africaine

 

Ce groupe sculpté en bronze et en cuivre de 7000 tonnes et 52m de hauteur à partir du pied (à priori la statue la plus grande du monde devant la statue de la liberté) domine la plus basse des deux Mamelles. Débuté en 2002 et inauguré en 2010, il représente l'Afrique tournée vers l'avenir et symbolisé par une famille. Prévu pour résister à plus d'un siècle, ce monument de 15 étages est équipé de salles de projection, salon VIP, balises pour les avions et paratonnerre. Pour y parvenir, il vous faudra d'abord monter les 198 marches du parvis, soit 11 paliers de 18 marches chacun !

Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 13h30 et de 15h à 19h. Le weekend jusqu'à 20h.

Tarifs :

- résident : 500 cfa (enfants), adulte : 1000 cfa (visite simple - sans monter : le musée et les trois premiers étages) à 3000 cfa (visite complète avec montée en ascenseur pour un panorama sur Dakar)

- touristes : 6500 cfa/adulte et 3500 cfa/enfant

 

(voir photos dans la rubrique photo)

 

 

Le Phare des Mamelles

 

Construit en 1864, on peut visiter ce vieux bâtiment/fort idéalement situé pour y respirer l'air frais et admirer la vue sur la côte découpée de Dakar. Un guide est à disposition pour vous faire entrer et monter en haut du phare, explications techniques à l'appui. Tarif : comme on veut. En voiture ou à pied, c'est un sentier fréquenté par les coureurs. Buvette fermée, n'oubliez pas d'apporter de l'eau. Pas de réel parking en haut, mais on peut s'y garer. Un gentil gardien est à votre disposition. Théoriquement ouvert à partir de 10h, jusqu'à 17h.

 

(voir photos dans la rubrique photos)

 


 Le centre ville

 

La gare

 

Inaugurée en 1885 et reconstruite en 1910, elle conserve une façade néo mauresque rappela