Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Vie pratique : après le cambriolage

Dans une discussion sur la page Facebook du groupe Dakar Craiglist lancée par une victime d'un vol, je me suis faite la réflexion que nous sommes décidément tous démunis face à un cambriolage. Vendredi, une copine m'a appris qu'elle avait été cambriolée dimanche dernier dans l'après-midi. Comme ça nous est personnellement arrivé aussi, alors je sais de quoi je parle, mais en 2012 nous venions d'arriver et nous étions isolés et sans aide. Alors surtout il ne faut pas stigmatiser, car même si Dakar a plutôt l'air d'un grand village il s'agit quand même d'une capitale, et comme dans toutes les capitales, le risque existe. Nous ne sommes pas plus en insécurité ici qu'à Paris, d'autant que le renforcement des contrôles lié à la surveillance anti-terroriste est un facteur apaisant pour tous.

Mais bon voilà, ça arrive quand même ....

 

En relisant les nombreux commentaires lancés dans la discussion, je me suis dit que ce ne serait pas idiot de regrouper et de lister toutes les démarches possibles, celles qu'on a en tête immédiatement mais aussi celles que les autres ont suivies. Voilà, un peu d'aide ce n'est pas du superflu !

 

Alors dans l'ordre, ce qui se passe dès qu'on se rend compte du larcin, c'est de pleurer un bon coup, ça soulage ! C'est le côté humain qui prend le dessus, c'est injuste, on est choqué, triste, en colère.

Puis quand on s'est calmé, il faut se rendre à la gendarmerie déposer plainte. Si on a besoin de faire jouer son assurance, il faudra sans doute un constat d'huissier. Enfin, ça c'est la partie administrative. Il ne faut pas s'attendre à un miracle, je n'ai pas entendu dire que la gendarmerie avait trouvé des voleurs en relevant des empreintes. Constat des lieux et réparation sont des priorités bien sûr.

 

Contrairement à d'autres pays de l'Afrique de l'ouest, il faut savoir qu'ici, à moins que ce ne soit un vol à l'arraché, les cambriolages se font globalement sans violence, en votre absence ou pendant que vous dormez. La plupart des maisons sont équipées en volets bois et en grilles ; j'ai entendu dire qu'il était aussi usuel de mettre du coquillage sous les fenêtres pour entendre les pas la nuit. Mais les cambrioleurs vont au culot s'improviser voleur le jour si l'occasion se présente, tout simplement (une porte ouverte par exemple). La nuit aussi cela arrive, mais ce n'est sans doute pas un hasard, vous avez été repéré ...

 

La plupart du temps, ce sont les appareils photos, les tablettes, téléphones et ordinateurs portables qui sont volés.

Si vous avez dans vos ordinateurs des documents importants, vous aurez tendance à tenter tout ce qu'il faut pour les récupérer.

L'espoir, vain sans doute, nous permet d'avancer, et :

- nous fait arpenter les marchés au noir : Colobane, Salle des ventes au Plateau, le marché Alizé au Plateau (où l'on vend et revend les téléphones mobiles);

- nous fait passer une annonce à la radio ;

- nous fait surfer sur internet ;

- nous fait promettre une récompense.

L'après-vol n'est pas facile, on perd souvent des souvenirs, on sursaute au moindre bruit, on s'enferme dans la maison.

 

Dans la discussion en ligne, j'ai relevé d'autres actions concrètes à essayer :

- si on a volé votre téléphone, vous pouvez aller chez Orange qui peut essayer de pister votre puce ; si vous avez activé "find my iphone", vous pouvez trouver la position exacte des appareils, et enfin avec iCloud vous pouvez tout bloquer à distance ;

- vous pouvez essayer de consulter le site Expat dakar ;

- enfin, contactez les apple stores de Dakar, les voleurs pourraient bien passer là-bas pour acheter des chargeurs, évaluer le prix du matériel volé, etc. Car bien souvent ils ne prennent pas le temps de s'encombrer des accessoires.

 

Voilà, après cet épisode malheureux, nous sommes nombreux à devenir fatalistes. Il faudrait pourtant en tirer une leçon utile :

- il faut fermer à clef et rester à l'écoute de ce qui se passe chez soi. Laisser les portes grandes ouvertes et les fenêtres sans barreaux, c'est pousser à la tentation.

- il faudrait prendre le temps de sauvegarder régulièrement ce qu'on a dans les ordinateurs et les appareils digitaux (téléphone et appareils photo).

 

En discutant avec ma copine, nous avons essayé d'imaginer ce qui pouvait le plus dissuader les voleurs d'entrer dans une maison. La meilleure idée que nous avons eu est celle-ci : un chien. Avec l'idée paradoxale qu'on doive laisser le chien dans la maison plutôt que de l'amener en promenade avec nous. C'est sans aucun doute la meilleure alarme, mais elle est contraignante et l'engagement au long cours.

 

Alors peut-être que le mieux c'est de feinter en enregistrant des aboiements de chien et en imaginant un système de les diffuser quand on n'est pas là !

 

Voilà, ça fait du bien d'en parler, le mieux c'est encore de partager son expérience et je vous invite à déposer sur cet article vos commentaires si cela vous est déjà arrivé !

 


Vous dépendez de la gendarmerie de votre quartier, n'essayez pas d'aller au Commissariat central si vous vivez aux Almadies.

La nuit, si vous tombez nez à nez avec le voleur, vous pouvez appeler la brigade d'intervention de votre quartier : pensez à passez à la gendarmerie un jour pour demander le numéro.

La nuit, il n'y a qu'un élément de permanence, il ne prendra pas votre dépôt de plainte et vous demandera de revenir le lendemain, seule la Brigade d'intervention peut éventuellement se déplacer sur site.

 

 

 

Quelques contacts d'huissier :

- Maître Emilie MONIQUE : 33.842.85.65

- Maître GUEYE : 33.825.26.57

- Maître Issa DIA : 33.825.23.52

 



24/04/2016
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 733 autres membres