Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Se faire une toile à Dakar, c'est possible !

La semaine dernière j’ai rencontré une partie de l’équipe de L’Atelier qui a gentiment joué le jeu et accepté de me parler de son projet dans « le local » de la Boîte à Idées, installée depuis peu à Mermoz.

 

Minsy, Jean-Baptiste et Alpha sont à l’origine du « Je dis cinéma ». Depuis un an, à raison d’une fois/semaine en général le jeudi soir, ils proposent du cinéma itinérant.

 

Partage d’une toile entre amis dans un lieu public ou privé chaque fois différent, qui accepte d’ouvrir gracieusement sa porte à un public éclectique dans une ambiance familiale, c’est le projet un peu hardi de ces trois jeunes gens qui se partagent entre leur activité principale (photographie pour Jean-Baptiste et cuisine etc pour Minsy) et l’organisation de ces soirées dont il faut assurer le choix du film (en général tout public – quelques grosses productions - mais aussi films d’auteur et primés), la recherche de la « salle », la communication, et la préparation des boissons et petits en-cas qui serviront à financer les à-côtés.

 

Pas de salle ciné 3D climatisée ici : alors que dans certaines capitales africaines on a déjà franchi le pas, à Dakar on manque cruellement de « grands écrans » (à noter que le seul qu’on avait, celui du Sea Plazza, est actuellement en maintenance, et réouvrira le 04 novembre - des places gratuites jusqu'au 06 novembre pour les 10 premiers arrivés à chaque séance).

 

Petite anecdote : il y a pourtant quelques dizaines d'années (dans les années 50), mes grands-parents pouvaient déjà voir un film de plein air à Dakar, et à certaines périodes c'est même emmitouflée dans un manteau que ma grand-mère en profitait, ça fait rêver n'est-ce pas ?

 

Par la suite, les salles de cinéma ont été créées mais de nos jours elles sont toutes fermées (en 2011 le Théâtre du Sorano ouvrait encore ponctuellement sa salle pour un film) et certaines ont été détruites, marquant ainsi le déclin de la toile au profit de la télévision, du DVD puis du satellite.

 

Néanmoins, outre les centres culturels (notamment à l'Institut français et au Goethe), des petites structures ont pris le relais et proposent, dans une entente cordiale, des soirées autour d’un film dans un cadre moins « cliché » qui permettent ainsi de partager un bon moment et de découvrir d’autres horizons cinématographiques.

 

A noter donc :

Le mardi c’est à l’Hôtel du Phare que ça se  passe

Le mercredi c’est au P’tit Keur

Le jeudi c’est L’Atelier qui prend le relais

L’Atelier DkR propose également (mais pas ponctuellement) des soirées cinéma sur son toit, soirées axées autour de films musicaux (programmation à venir).

 

Pour information, le film de L'Atelier est projeté le jeudi à 21h – ouverture de la « salle » à 19h30.

En projet, une projection le dimanche pour les enfants à la Maison des enfants sur l'île de Gorée (mais pour l’instant ce n’est pas régulier).

 

Informations sur les pages : Je dis cinéma et L'Atelier + inscription sur le groupe Whats’ap

Contact Jean-Baptiste JOIRE : 77 220 44 45

 

Programme du cinéma du Sea Plazza : Facebook

Le P'tit Keur

L'Hôtel du Phare

L'Atelier DkR

 

 



01/11/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 869 autres membres