Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Poubelle plage

 

Ma fille arrive pour la première fois sur cette petite plage pratiquement au centre de la ville, à mi-chemin entre le Plateau et les Almadies ; elle l’observe, puis elle me regarde et me dit, ahurie : « voilà, maman, maintenant je sais où c’est Poubelle plage ».

Cela devrait rester sans commentaire, et pourtant, j’aimerais lancer un cri d’alarme à tous les dakarois qui ont une conscience et un peu de jugeote : laisser une plage à ce point insalubre en pleine capitale met en péril les habitants de cette ville et leurs assiettes dans lesquelles on retrouve les poissons pêchés dans des eaux franchement peu « ragoutantes », et donne une image désastreuse d’un pays qui mise beaucoup sur le tourisme.

Soumbedioune, puisque que c’est de cette plage qu’il s’agit, offre le spectacle d’un gros égout déversant ses eaux vertes dans la mer, encombré de pneus et autres déchets de toutes couleurs et de toutes origines, alors que la plage est recouverte d’immondices impropres à toute vie !

Bien que les enfants jouent à traverser cette ravine dégueulasse, bien que les moutons mangent les plastiques qu’ils y trouvent, bien qu’une école de lutte sénégalaise s’y retrouve tous les jours pour s’entraîner, et que visiblement cela ne semble déranger personne, il faudrait pourtant s’y intéresser et enfin agir : pour que Poubelle plage ne soit plus sénégalaise, pour que l’on retrouve la liberté de se promener sans être agressé par des odeurs pestilentielles, pour que les sportifs puissent courir sans risquer le tétanos à chaque foulée, pour que tout simplement l’on puisse admirer la vue de cette jolie baie sans marcher sur des poissons pourris,

 

 

REAGISSEZ ...... et faîtes passer !!!!

 

 

 

 

 



01/04/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 703 autres membres