Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Partcours 2014 - Le rattrapage, et plus encore !

Bon, je n’ai pas caché ma déception vis-à-vis de ma 1ière série de visites des expos Partcours.

Je retente ma chance cette semaine avec l’expo conjointe de Kër Thiossane et Mandémory. Et là, j’ai été emballée. Pourtant, à la base, rien d’exubérant, rien d’onéreux, rien d’exceptionnel. Non. On s’y déplacera si l’on a envie de découvrir une cité, et ce que l’on y a mis en place pour scénariser sa renaissance : un jardin. Création bénévole d’un nomade français qui, si vous le rencontrez, vous racontera toute la petite histoire et l’intérêt de cette jolie parcelle de fleurs et arbustes encastrée entre trois immeubles et un terrain vague sale : c’est tout simplement peu ordinaire. Si l’on rajoute l’expo photo de Mandémory, c’est encore mieux. Pourquoi ? Hormis le talent de ce photographe qu’on ne présente plus au Sénégal et à l’international, les photos qui présentent des habitants de la SICAP, des portraits donc, sont accompagnées de textes les identifiant. Et là, on s’y croirait. On pourrait entendre ce monsieur, ou cette dame, parler. On pourrait écouter leurs doléances, mais aussi leurs souvenirs, et leurs espoirs. Vivants, drôles, francs, on passe un très bon moment à la rencontre d’une partie des habitants de la cité. Pari réussi pour Kër Thiossane qui crée un évènement instructif, intéressant, et qui donne la parole aux habitants d’un quartier délaissé.

 

Ensuite, pas de chance, j’ai tenté l’expo photo du Onomo : désinstallée, elle attendait d’être réinstallée, bref, pas encore visible.

 

J’en profite donc pour parler d’une expo hors Partcours qui vient d’ouvrir à l’Espace Medina. Si vous ne connaissez pas encore cette petite galerie enclavée dans la Medina (derrière le Pench me), et bien c’est le moment de passer. Bon d’accord, le cadre ne paye pas de mine, et pour accéder à la galerie il faut monter à l’étage d’une maison d’où pend le linge, et où parfois on peut sentir les odeurs de cuisine. Cela dit, au 1er étage, on trouve donc le dit espace qui présente depuis hier : « Défaral sa bop » avec Adjara Kane Leye, Yolanda Alonso et Paola Vallini. De jolis tableaux à découvrir et une petite série de photos où l’artiste joue avec le flou et les couleurs.

Voilà, c’était tout pour aujourd’hui, mais ce n’est pas fini ….

 

 

  • Exposition photographique de Mandémory et jardin de Kër Thiossane – Jardin Jet d’Eau, derrière le Fab’Lab : passez voir Marion à Kër Thiossane, elle vous expliquera comment y aller. Jusqu'au 20 décembre 2014
  • Espace Medina : angles rues 33x10 - jusqu'au 18 décembre 2014


09/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 815 autres membres