Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Partagez ici vos petites astuces ... pour énerver le patron !!

Petites astuces pour énerver le ... patron !

 

 

Créé le 02/09/2011

Modifié le 21/03/12

 

 

 

Je pense que quelques petites explications s'imposent. Dans le cadre d'une expatriation, le contrat passé avec l'entreprise comprend généralement, et c'est ici le cas, le logement équipé.

 

Cependant, le logement et les équipements dépendent bien souvent du bon vouloir du gérant en place. Et là, il faut bien le dire, jamais, je dis bien jamais, famille expatriée a été aussi mal logée  ! Bref, voici le tableau :

 

- une banlieue industrielle, un axe passant (la sortie de Dakar) et des poids-lourds à longueur de journée

- un logement dans le campound de l'entreprise, en appartement, et au-dessus des bureaux

- une pollution sonore quotidienne (imaginez les freins des camions dans l'embouteillage), une usine derrière le mur d'à côté (miroiterie et découpe à la scie), des nuages de poussière, et une voie ferrée en face, à environ 100 m, donc un passage de train de marchandises très régulièrement !

- des embouteillages inimaginables !

- pas de jardin (oups, nous avons trois enfants)

- le logement à proprement parler : vieillot, aux murs percés de multiples trous, des aberrations de mise en place, du mobilier branlant, tâché, taggé et datant des années 70, des salles de bain multicolores aux équipements cassés, de grandes baies vitrées avec, à l'avant, vue sur un grand mur gris d'enceinte et le dos des camions, et à l'arrière le toit de l'entreprise et environ une 20aine de blocs moteurs de climatiseurs !

 

Vous comprenez le problème ? Moi je relativise maintenant mais la première fois que j'ai vu l'objet du conflit j'avais sans aucun doute une mine plutôt déconfite !

Bon, d'accord, vous me direz qu'il y a peut-être matière à discuter : heu, pas vraiment, le parc immobilier de la société comprenant deux maisons avec très grand jardin déjà occupées, il ne reste plus que ce bloc de trois appartements constuits à l'entrée de la société (3 mètres du portail), et pas question, mais alors pas question, de louer à l'extérieur, ou alors à nos frais, évidemment. Sauf qu'à Dakar il faut compter au bas mot 1 200 euros/mois pour se rapprocher du centre ou de la corniche, et avoir un petit jardin ! Une rénovation alors ? Peut-être, dans trois mois (période d'essai), et encore, pas de coudées franches, et puis finalement, ça ne changera pas vraiment le cadre !

 

Donc, tâche ardue, comment s'installer durablement si on n'aime ni le lieu, ni le quartier ? Pour tenir, et avant même d'être arrivée, j'ai décidé de compiler les petites astuces qui me permettront de pousser à bout tout le monde dans trois mois, oui, on va attendre un petit peu pour être sûre que cela servira bien à quelque chose ! Car avant d'être taxée d'emmerdeuse, il n'y a que quelques petits pas. Déjà que je suis 'blaklistée' au lycée, et soi-disant 'interventioniste', je ne suis plus à ça près ! Puisque les bureaux sont juste en-dessous, on ne va pas se gêner. Et la meilleure idée que j'ai trouvée, c'est le bruit.

 

Et vous,  des idées ? J'ai encore quelques semaine d'avance mais faudrait déjà se préparer !

 


Une copine :

- Ton futur proprio va adorer, achète une batterie à Q, un trempoline à M et un panier de basket pour les copains, et surtout les billes!!! fait les bien rouler sur le sol, si tu veux prends un chat qui n'arrêtera pas le roulement pendant les nuits.

- Laisse couler les chasses d'eau, achète des tallons aiguille bout en fer et des lits grinçants :-)

Tu peux toujours laisser traîner un fromage epouasse ou camembert qu'on t'enverrait par avion etc... Tu me diras!

 


Et vous, vous feriez quoi ?


Mars 2012

 

Dernière mise au point : après négociations, une petite allocation nous est allouée tous les mois si nous désirons déménager (elle ne couvre pas le loyer à payer pour un logement de 4 chambres à Dakar, ni les taxes d'ordures ménagères, ni les taxes du bail, ni l'assurance), mais pour cela il faudra renoncer aux avantages du contrat d'expatrié : eau, électricité (très très cher), générateur et essence, loyer, mobilier, climatiseurs, etc.

 

Pour stabiliser la famille, nous avons décidé d'investir et de nous installer, loin du quartier industriel, près de la mer, sans plus aucun bruit que celui de l'océan et du vent ! Même temporairement, pour que Fabien puisse aussi faire ses preuves au sein de sa nouvelle société. Il a achevé sa période d'essai le 15 janvier dernier.

Les enfants ne sont plus qu'à 15 minutes de l'école, seul Fabien doit maintenant prendre la route deux fois par jour. Les enfants sont maintenant fiers de recevoir des amis à la maison, ils sont eux-même invités, et ça change beaucoup !!

 

 

 



02/09/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 800 autres membres