Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Nos enfants ce mois-ci - Mars 2011

Nos enfants ce mois-ci

Mars 2011

 

 

 

Créé le 03/03/11

Modifié le : 29/03/11

 

 

 

 

 

Les petits mots "doux" des enfants dans l'article "Les perles de l'enfance". 


Petit bilan des vacances de février, et elles étaient dures ces vacances à Monbassa : réveil vers 8h, plouf dans la piscine, petit-déjeuner et re-plouf, puis départ à la plage et enfin retour vers 17h30 pour replonger dans la piscine jusqu’à 19h, parties de tarot jusqu’à 23h. Pas de télévision, petites marche à pied, châteaux de sable et bronzage, peau tirée, maillots décolorés, salades fraîches d’avocat beurre à la coriandre, langouste et poisson grillé, plateau de sushis en bord de plage, souvenirs de vacances brèves mais réussies.

 

Du « je n’aime pas l’eau salée » (Mélissa) au « si on pouvait rester tout le temps ce serait bien » (toujours Mélissa), de papouilles en câlins, les enfants se sont régalés et sont rentrés bronzés et en pleine forme même si Coline a rapporté un invité surprise : un staphylocoque doré sur une fesse (ça recommence !).

 

Les caractères s’affirment, et Mélissa se déchaîne (oralement).

- Coline a décrété qu’elle n’aimait pas le chocolat, mais elle adore et se damnerait pour du … Nutella !

- Mélissa ne mange plus de purée de pommes de terre, mais elle raffole des frites !

Les filles jouent à « mama mia » (colin maillat), ou au « mo-poli » (monopoly), et étrennent la nouvelle salle de lecture que j’ai aménagée.

 

Quentin montre tous les signes de l’entrée dans la pré-adolescence, ça promet ! Un ouille, un aie, on ne peut pas toucher sa tête, hypersensible vu qu’il ne prend la peine de se démêler ses cheveux mi-longs qu’un soir sur deux ! L’épaisseur de sa chevelure couvre entièrement ses oreilles et l’empêche de bien entendre ! L’avant-dernier jour à Monbassa, après avoir mal dormi, il s’est réveillé avec un torticolis, ce qui « lui a gâché ses vacances » ! Depuis, il s’examine et observe :

- qu’il a la tête de côté (le docteur lui a dit que c’était à cause des cheveux, donc il est presque décidé à les couper !),

- qu’il a une épaule plus basse que l’autre (on ne grandit pas tous harmonieusement) !

Il passe ses heures libres à lire (des pavés tels que HARRY POTTER 4-5-6-7, Les Misérables, etc.) ou s’assoit devant la télévision. Il porte toujours les mêmes vêtements (il faut dire qu’il ne rentrait plus dans la plupart avant son régime) et redécouvre enfin sa « garde-pantalons ». Cri de guerre pour se laver (pourquoi on y est obligé ?) et pieds qui traînent ! Il hésite, ne sait pas, tâtonne, il est brouillon, insupportable !

Il se met de la crème dans les yeux, il peste contre l’eau salée (toujours dans les yeux), il refuse de se changer devant tout le monde (même avec une serviette) et bien entendu se fait piquer par une méduse !

Le soir, il éteint tard, toujours en grognant parce lui il est « grand » !

Mot de passe : « J’ai pas de chance c’est toujours moi » ou « c’est toujours de ma faute ».

Enfin, il faut répéter plusieurs fois ce qu’on lui demande pour se faire entendre (même/surtout quand il entend) et « le merci qui tue » arrive à la fin du séjour, voir le lendemain du retour, il était temps !

 

Le mois de mars en Ethiopie est très chaud et pluvieux.

 

Alors, entre la pleunicheuse, le pré-ado et la boudeuse, mars s'annonce sous les meilleurs auspices !!!!!

 

Je ne résiste pas à "immortaliser" ces jolies petites phrases de ma puce de 5 ans qui arrive en me demandant franco pourquoi je n'ai pas fais de 4ième enfant, et qui me dit "qu'elle en veut un, elle" ! Elle m'embrasse sur la bouche tout en me disant "qu'elle me fait un bisous pour avoir un enfant" !! Je lui explique donc qu'il va falloir attendre, et que physiquement elle ne sera apte à en faire que vers 12 ans, ce à quoi elle soupire avant de sourire et de me dire que 12 ans c'est bien aussi. Alors, on remet les pendules à l'heure et je lui explique que cela reste trop jeune et qu'il faudra encore attendre quelques années après !

 

Coline a fêté son anniversaire avec ses copines, et huit filles ensemble ce n'est pas de tout repos ! Chamailleries, pleurs, Coline n'a pas su 's'écarteler' entre elles, et seul un jeu d'extérieur à pu fédérer les petits groupes.

 

Le jour de la francophonie à Fidel (12/03), Coline va faire son premier défilé en public, et Mélissa et Quentin participer à une démonstration de kung fu. Mais il ne fait pas beau, pourvu que la pluie nous oublie !

 

Dimanche 13 nous sommes invités à manger "là où il n'y a qu'une grande fille et un petit garçon, enfin maman, tu te rends pas compte, je peux amener un livre alors, si je ne peux pas rester à la maison ?" - Quentin, 10 ans, entrant dans la pré-adolescence, du genre mou mou, zéro tonus ! Tout ça pour, quelques heures plus tard, regretter d'en partir, faudrait savoir ! Le petit sourire en coin, il admet quand même que c'était pas trop mal comme journée, ouf, c'est gagné !

 

Petite discussion avec deux filles cette semaine aux portes du lycée, sur les petites copines de coeur de nos fils, mais du côté de Quentin c'est le néant. Je l'interroge tout de même à l'occasion, et bien c'est toujours le néant, aucune indication, bref, malgré un petit rougissement d'aborder le sujet avec sa maman, il ne laisse rien filter ... Je remets à plus tard !

 

 

Et sur un air de MAMA MIA, les filles continuent à s'éclater et à sauter dans tout le salon, et avec maman même !

 

Et puis, par un heureux hasard, la nintendo refonctionne après trois mois de néant complet ! Les enfants se disputent à nouveau autour de la machine, et Quentin, encore une fois s'illustre en râlant contre la table à mettre et en proposant de manger par terre !

 

Joutes verbales hier dans la voiture, Mélissa n'en manque pas une, elle qui informe sa soeur "qu'elle est allergique à ses fesses" ! Oui, il faut suivre, je sais, mais de ce côté là nous aussi on a un peu de mal ! Autant quand elle joue avec les portes du placards en disant : "ah là là il fait froid dans le placard !". 

 

Dernière actualité : Mélissa a "une griffure sur les fesses", et Coline se fait voler ses goûters à l'école ! Coline continue à oublier ses devoirs, une mauvaise habitude qui ne semble pas vouloir changer, comme les punitions ! Pour ne pas changer, Mélissa refuse encore de manger les nouvelles choses, et confond le poisson avec le poulet ! Et Coline souffrant de "compistation" (entendez "constipation") sautille le matin entre table et wc ! La vie quoi ...

 

Petit débriefing à table samedi midi 26 mars (on prend un peu le temps de discuter et on s'amuse beaucoup) : alors, Quentin m'informe 'que les enfants naissent par le bourrelet du ventre, plus précisément par le nombril' (et là j'adore), donc je fais un petit cour d'anatomie et explique le comment de la chose. Exclamations d'horreur : "oh, c'est dégueulasse", "ouf, ça doit faire super mal" !

Ensuite, le même jour, après un petit tour rapide de son corps, Coline déclare : "je suis parfaite" (on m'en dira t-on, je rappelle qu'elle a 7 ans) !

Enfin, suite à un documentaire, Quentin découvre le trou laissé par les deux tours du WORLD TRADE CENTER à New York et déclare que c'est à cause de "la bande à Ghaza" !! Inutile de dire que Fabien et moi avons encore bien rigolés avant de lui expliquer ce que c'était et ce qui était arrivé en 2001 (l'année de sa naissance).

 

Aujourd'hui encore (29/03) Quentin nous a dit à table que pendant mon départ il ferait exprès d'être "infernable" ! Non content d'arriver en affichant une réponse impertinente à ma question "Tu vas bien ?" -"OUAIS" en faisant glisser le mot sur quelques longues secondes d'un air las, il continue à se planter devant la télé, indéracinable, quoi qu'on dise ! Son père lui a d'ailleurs montré la cabane du gardien (absent pour le moment) en lui prometant qu'il pourrait bien aller y faire un tour de temps en temps !

 

Coline, quant à elle, est toute contente que sa classe ait une correspondance avec une classe en France, et du coup nous devons faire quelques photos pour les envoyer !

 

L'histoire de la verrue

Coline a depuis plusieurs mois une petite-grosse verrue sur la voûte plantaire qui la démange régulièrement, elle y touche malgré mes recommandations et depuis quelques jours cette verrue a séché et cicatrise alors qu'une autre toute petite pousse à côté ! C'est donc une longue histoire cette verrue, et Coline en parle régulièrement ! Cela me rappelle le dernier livre que j'ai lu ("Les cerfs-volants de Kaboul) dans lequel on apprend comment soigner une verrue (vinaigre et citron) et comment lui parler : d'abord, il faut prénommer la verrue, ensuite il faut lui parler et l'apprivoiser, comprendre de quelle angoisse elle est le reflet, puis elle partira d'elle-même ! Voilà, charmante histoire que celle de cette p'tite verrue !

 

 

 Et cela continue en avril bien sûr !

 

 

 

 

 

 

 

 



03/03/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 703 autres membres