Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Nos enfants ce mois-ci - Juin 2011 : crottes de nez sur canapé !

Nos enfants ce mois-ci

Juin 2011

 

Créé le 01/06/11

Modifié le : 30/06/11

 

Pour ceux qui lisent un article de cette rubrique pour la première fois, il faut savoir que celui-ci se fabrique au fur et à mesure du mois qui avance, au gré des petits inventions verbales de nos trois loustics. Il faudra donc y revenir de temps à autres, vous verrez, on ne s'ennuie pas !


Et bien voilà la fin de notre parcours éthiopien approche à très grands pas : plus qu'un mois et nous partirons pour une toute autre aventure. En attendant, une autre aventure encore, celle de l'adoption, pourrait bien enfin se concrétiser, mais rien de certain encore, il faut attendre l'agrément ...


Et recherche doudou désespéremment après une semaine de disparition ! Tout les soirs, Coline est un peu plus triste de ne pas dormir avec son compagnon de lit préféré, même si certaines diraient qu'à 7 ans notre fille pourrait s'en passer !

Mélissa, en chasseuse de coccinelles, s'amuse à les attraper et à les placer en boîte (avec feuilles) et à les mélanger avec mouches et moustiques, elle est redoutable ! Quentin oublie ses devoirs et oublie de nous le dire, encore une fois !

Ce soir, Fabien rentre dans la chambre des filles, elles sont en train de la ranger : il s'exclame 'quel b....', et Coline réplique, tendrement en le regardant de bien : 'c'est pas la mort quand même' !

Mystère du doudou perdu (plus d'une semaine quand même) résolu : c'est Quentin qui avoue l'avoir caché, mais il ne savait pas où ! Du coup, branle-bas de combat, et on finit par retrouver la 'bestiole' sous le matelas de sa maîtresse !

Le même Quentin qui découvre les beignets à la banane bien huileux et qui essaie de faire goûter Coline : "mais tu es bête de ne pas goûter, tu vas rester bête, aucune curiosité ...", laquelle Coline continue à faire la grimace et ne se laisse pas faire !

Toujours Coline, elle m'a accompagnée au cinéma et nous avons vu 'Pirates des Caraïbes 4' en 3D entre filles ! Puis elle a créé cette après-midi une robe blanche de barbie en papier toilette, accrochée avec une barette, un sacrée imagination !

J'ai vidé les armoires des enfants et mis de côté les affaires qu'on va essayer de vendre avant de partir. Du coup Mélissa s'est mise à pleurer en rentrant (à juste raison) car dans son placard il ne restait plus grand-chose ! Elle portait encore des pantalons en 4 ans !

Coline, au repas, imagine que le riz pousse dans les 'boulangeries', donc petite leçon. Mélissa chipote sur le cochon, et Quentin quant à lui regrette de ne pas avoir participé à l'étripage des cochons que nous avons mangés au dîner de départ de la société. D'ailleurs, ce soir-là, opération course en fauteuil roulant de bureau, les enfants se sont déchaînés, et Fabien est rentré à ... je ne sais pas si je dois le dire en public !! Pas d'heure donc .. mais je précise qu'il a quand même un gros, gros mal de tête ! Et qu'il ne m'a pas beaucoup aidée au vide-grenier ce matin. Malgré ça je me suis débrouillée comme un chef et je ne m'en suis pas trop mal sortie ! Les enfants ont été très sympa, ils m'ont aidée à vendre ! Et comme ils ont passé la matinée dehors, ils jouent tranquillement dedans cet après-midi pendant que Fabien fait la sieste !

Dimanche, opération puzzles, soit trois heures de 'practice' en famille pour réunir toutes les pièces mélangées des 10 puzzles des filles ! Papa a mis tout le monde au pas et le déménagement a commencé par le tri des jouets des chambres, et ce n'est pas rien !

 

Semaine du 13 juin

 

Mélissa voit sa meilleure amie pour la dernière fois, elle est toute triste. Elle lui apporte des sucettes, des carambars et des Mars à partager ... c'est chou !

En rentrant, elle observe le passage d'un ver de terre et m'avise "qu'on ferait bien de le mettre dans une boîte pour quand on ira pêcher chez papi" ! Evidemment, quand je lui ai expliqué qu'il faudrait d'abord lui donner à manger (berk !), puis qu'il aurait sans doute du mal à passer la douane, elle s'est rendue compte que je me fichais d'elle ...  mais elle l'a bien pris !

Bon voilà, avec le retour des pluies, le satellite qui saute, et les jouets dans les cantines, les batailles sur PS3 ont repris !

Et maman, qui a disséminé des cantines dans toute la maison, se casse la figure en plein milieu d ela nuit en trébuchant sur l'une, alors que notre chauffeur casse le rétroviseur de la voiture à trois semaines du départ et qu'on arrive pas à la vendre, et les enfants continuent de se faire la guerre : joutes verbales, mauvaises blagues de Quentin, va et vients et pleurnichements, Mélissa joue le trouble-fête et Quentin et Coline s'amusent bien ! Joyeux mois de juin !

 

Coline a décidé d'aller chez le coiffeur, elle arbore maintenant une jolie coupe au carré que seules ses copines de classe ont remarqué (elle espérait des compliments de son professeur !).

Mélissa passe des journées à rallonge, difficile de se coucher quand on a tant à faire ! Du coup, elle 'a mal à ses oeils' ! Elle profite des derniers après-midis chez ses petits copains et fait bien rire les mamans ! Notamment hier, quand A. lui a demandée si elle voulait goûter, elle lui a répondu du tac-o-tac : "je te demande ou c'est toi qui me propose ? Parce que ma maman elle n'aime pas quand je demande !". A. lui répond alors qu'elle lui propose, ce à quoi elle répond : "bon d'accord, parce que j'ai très très faim !".

 

Nous avons appris jeudi dernier que nous n'aurions pas l'agrément pour adopter. Je vous passe la tristesse qui a nous a tous envahit, mais avec plus ou moins d'émotions. C'est Mélissa (5 ans) qui a tout de suite trouvé la phrase la plus juste : "c'est triste maman, mais ce n'est pas grave, tu vas faire un bébé" !  Quant à Quentin, il a la question qui tue : "et maintenant, tu vas boire ?". Et oui, c'est bien connu, à la télé, quand rien ne va, on boit !

 

Voilà, un an de démarches et on remet les compteurs à zéro.

 

Du coup, de nombreuses questions se bousculent dans la tête des filles. Petites explications alors que je teste Coline et lui demande comment on fait les bébés. Je ne sais pas ce qu'on raconte dans les cours de récré mais je ne me rappelle pas avoir été aussi précoce ! Malgré sa naïveté, du haut de ses 7 ans, Coline me fait le geste qui résume vulgairement  l'acte sexuel (visualisez le rond et le doigt qui bouge) ; elle ne sait pas ce que ça représente, sauf que c'est le sexe, et que les enfants arrivent comme ça ! Donc, me dit-elle, "tu dois faire le sexe" pour avoir un autre enfant, et surtout "il faudra me dire quand tu fais le sexe" ! C'est l'occasion d'expliquer aux filles que les bébés se font rarement en une fois, et qu'il faudra un peu de temps avant d'agrandir la famille ! Alors que Coline me montre le nombril pour me dire que le bébé dans la poche va sortir par là, je lui explique que non, le bébé sort par le bas. Au grand désespoir de Mélissa qui me crie que ça doit faire mal, et que c'est sale de sortir par là,  puis qu'elle a peur que son "bébé tombe par sa 'zizinette' quand elle fera pipi". Qu'est-ce qu'on rigole dans la voiture le samedi matin en attendant papa ! Toujours très intéressée par tout ça, Mélissa en profite pour me demander si on a pour de vrai, comme dans le dessin animé (série Il était une fois la vie), des "mini-gens" qui circulent dans notre corps ! Ben voyons, et des engins volants aussi !

 

Toujours samedi, exceptionnellement, les enfants se sont rendus à Fidel pour leurs activités en camion de chantier ! Fiers comme des paons, ils ont expliqué par la suite à leur père qu'ils espéraient bien recommencer samedi prochain !

 

Enfin, pour achever cette semaine riche en émotions, alors que nous nous rendons à la pizzeria, Mélissa, qui "meurt de manger", se fait chambrer par sa soeur qui la reprend : "mais non Méli, on ne dit pas PIGZERIA, mais PIDZERIA" ! Quentin prend le relais et remet ses deux soeurs à leur place, et la conversation s'anime jusqu'à l'arrivée à la-dite pizzeria !

 

Pour la fête des pères, Fabien se prend les pieds dans une embuscade de feutres et dessins en sortant de la chambre. Les filles ont tellement hâte de lui offrir leur petit cadeau qu'elles nous ont réveillé très très tôt, sans compter les mégaphones de l'église qui ont chanté de 5h à 8h, et le téléphone qui a sonné à 7h45 !

 

Dernière semaine de juin

 

Question posée à Quentin par une copine : "Alors Quentin, tu as des petites amies ?" - réponse de l'intéressé : "moi je n'aime que mes soeurs et ma mère" !!

 

Entretien entre Mélissa et deux petits copains : "beurk, moi j'aime pas embrasser" ! Réponse de Mélissa : "Mais pour faire des enfants il va bien falloir embrasser sur la bouche quand même !".

 

Petit passe-temps des filles le dimanche matin : sauver les fourmis volantes noyées dans une flaque d'eau, ou nourrir les vers de terre, et constat de Coline : "je m'ennuie, c'est pas drôle de nourrir les vers de terre" !

 

 

Et voilà, derniers jours pour les enfants sur le sol éthiopien, dans une maison vide, sous la pluie et la grêle, trop top ! Derniers anniversaires et déjeuners entre amis, et les enfants reçoivent quelques amis mardi après-midi, l'occasion de faire des bêtises bien sûr, trop fort ! Mélissa, par exemple, cache ses crottes de nez au dos du matelas du canapé, et c'est bien visible, évidemment !

 

Mélissa toujours amuse la galerie : à l'école, elle a dit à sa maîtresse qu'on allait l'emmener en France et qu'il restait de la place dans l'avion ! Elle assiste au départ de ses petits copains et lance à la ronde : "dîtes au-revoir il s'en va !". Et ensuite elle vient toute triste me voir pour me dire qu'à elle on ne lui a pas dit au-revoir ! L'école se termine demain ...

 

Coline dort chez Clara un mercredi soir, une fois n'est pas coutume ! Fête à l'école jeudi, fin des cours pour cette année ... 

 

Quentin et Coline ont présenté un spectacle de fin d'année, tout contents. Mélissa a fini par dire adieu à tous ses petis copains excepté R. qu'elle retrouvera bientôt au Sénégal.

 

La vielle de leur départ, les enfants ont testé pour la première fois le massage éthiopien : ils en sont sortis ravis, ravis et ... ravis, et ont déjà réservé pour ... l'année prochaine !

Quelques expressions de Mélissa : "je sens la douceur", "derrière c'est calme, devant c'est rigolo" ! Et oui, pas facile de s'exprimer sur de nouvelles sensations !

Puis visite de Laphto, jeux de vilains avec l'eau de la nouvelle fontaine, et expression de Quentin cette fois, au moment de monter dans la voiture : "c'est quoi ce bruit ?" (heu, c'est juste l'église mon grand !).

 

Voilà, les enfants ont définitivement quitté l'Ethiopie sous les yeux larmoyants de nos employés.

 

 

 

(à suivre le mois prochain)



01/06/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres