Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Nos enfants ce mois-ci _ Janvier 2011

Nos enfants ce mois-ci ... Janvier 2011

 

 

Créé le 06/01/2011

Modifié le : 31/01/11

 

 

 

Et voilà une nouvelle année qui s'achève. Les enfants ont largement participé à nous occuper en 2010, et nous ne l'avons pas vu passer !

 

Mélissa a d'ailleurs finit 2010 en beauté ; pour nous, c'était plus tranquille. Les réflexions de Mélissa, jamais à court d'idée, tournent actuellement autour de la crèche, de Jésus et des naissances : particulièrement intéressée par le destin de Jésus, elle nous interroge sur ses parents et sur sa vie, sur sa mort, et touchée, décide que son fils s'appellera de même, pour que Jésus ne soit plus seul ! De même, préoccupée par la mort, elle a compris que seules les naissances empêchaient la race humaine de s'éteindre, et du coup elle me pousse à faire le 4ième enfant !

 

Mélissa, avec ses points de suture au milieu du front, pensive et curieuse, visite la cathédrale de Bayonne dans laquelle nous nous sommes mariés, et où les trois enfants ont été bâptisés. Elle semble tellement petite à la dimension de cette grande église !

 

Le grand départ est arrivé et retour à Addis-Abeba presque tranquille. A côté de Mélissa, le temps passe vite, à peine le temps de voir deux films, entrecoupés par des arrêts intempestifs pour sélectionner les dessins animés, les jeux, l'aider, lui expliquer, mettre de la musique, l'empêcher de trop bouger, etc. Bref, plusieurs heures après, alors qu'il est déjà 22h30, la petite, fatiguée, passe de sac en sac pour s'assoir dans la file d'attente des formalités, pleurniche, ronchonne puis se réveille tout à fait et refuse de se coucher, prête à refaire sa journée à minuit !

 

Finalement, la rentrée est passée et Mélissa doit se faire enlever ses points de suture. Hurlements, la petite se cabre dans mes bras et le médecin a bien du mal à couper le fil mais y arrive enfin. En rentrant, Mélissa veut jouer, mais je préfère me reposer car le décalage horaire et le mauvais rythme des vacances me gênent fortement. Mais à coup de bruit, de chatouillis, d'étirements, et de "tu es une méchante maman", je n'y parviens pas, alors que Mélissa, subitement, finit par sombrer au retour de Quentin et Coline, puis refuse de se réveiller avant de hurler d'énervement et de fureur ! Soirée reposante tout de même avec une arrivée impromptue de la petite vers 22h car "elle ne parvient pas à dormir" !

 

Quentin et moi commençons un régime, au grand dam de mon fils qui bien que compréhensif ne parvient pas à se faire à l'idée ! Pas plus qu'à l'idée de se laver les dents, ou de se laver tout court !!!

 

Après-midi piscine au SHERATON, anniversaire intime à la maison, premier apéritif de la rentrée, c'était une semaine plutôt chargée !

 

Alors que Mélissa fête ses 5 ans (normalement le 08/01 mais avec les petits copains c'était le 14/01), la petite s'émancipe et livre ses tourments : "vous ne vous occupez pas assez de moi, alors moi je vais quitter la maison" (je viens juste de passer deux heures avec les filles sur la véranda à confectionner des masques en sable, c'est décourageant !) ! Aller-retour dans la chambre, tongs, descente dans le jardin puis ouverture de la porte du portail. Un pied à l'extérieur, elle se retourne quand même, me jauge du regard, entend les éthiopiens rigoler en la voyant, puis je me décide finalement à écourter le dilemne du retour anticipé ! Après quelques larmes et explications (non, Coline n'est pas un jouet, et si elle ne veut pas jouer avec toi ce n'est pas grave, ce sont des choses qui arrivent !), les choses rentrent plus ou moins dans l'ordre ....

 

Enfin, dernière en date : Mélissa se ronge les ongles, comme son frère, pleure quand je lui mets du vernis amer car elle ne pourra plus se lécher les doigts, avant de me dire que de toutes les façons cela ne change rien et ne l'empêchera pas de continuer !". Vu comme ça ... Quentin, à côté, m'indique que lui n'a pas encore touché à ses pieds ! Heureusement !!!!

 

Et Coline dans tout ça ? Elle vit sa vie, doucement .... Un coup elle veut être danseuse plus tard, ou alors styliste. Elle se drape dans une grande serviette éponge et s'amuse à créer des vestes et des robes, décline les longueurs ... Elle reste dans son petit monde. Elle est ravie de savoir que je vais accompagner sa classe vendredi dans sa sortie à l'Alliance française.

 

24/01/11 : Mélissa quant à elle nous refait le coup tous les dimanches, soit une fois par semaine : elle veut quitter la maison ! Seulement parce que "nous la grondons" tous les jours ! Il faut dire qu'elle continue à pleurnicher toute la journée, et ça porte sur les nerfs ! En même temps, elle est encore très câline, et toujours aussi clownesque !

 

Quentin a achevé le tome 6 des Harry potter, en seulement deux semaines, ça promet !

 

Réunis à l’Ambassade de France au sujet de notre projet ‘d’adoptement’, si Quentin pense que cela permettra à l’enfant « d’être plus intelligent » ( !!), Coline aborde le sujet en se dandinant, tandis que Mélissa tourne autour du pot de bonbons ! Bref, malgré cette intrusion dans notre famille, nous avons passé une heure et demie à discuter avec les enfants qui, nous l’espérons, ont une idée un peu moins abstraite de l’adoption et de ce qui les attend !

 

Sinon, fin de mois, enfin ! Mélissa est fatiguée et continue à pleurnicher à longueur de journée, Coline se bagarre avec Quentin qui lui envoie la ceinture de sécurité de la voiture dans la figure avant de lui dire « qu’ainsi elle ne l’em….. plus », et Quentin, qui est donc puni à raison de plusieurs jours de télévision et PS3, se renferme, boudeur, dans sa chambre !

 

Enfin, Mélissa termine le mois en "changeant la vie" (pour 'changer d'avis') ! Quentin, excité de la playstation, joue au "clash" avec sa soeur, et là, je n'ai pas encore très bien compris, donc ... explications le mois prochain !!!!

 

 CIAO janvier, bonjour février !

 

 



02/01/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 926 autres membres