Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Nos enfants ce mois-ci – Avril 2012_Chéri coco, faut pas blaguer (Mélissa) !!

Nos enfants ce mois-ci

Avril 2012

 

Chéri coco, faut pas blaguer (Mélissa) !!

 

 

 

 

Ouh là là, je me rends compte qu’avril est déjà bien entamé et que l’article n’est pas encore commencé, et pourtant il s’en passe des choses dans une grande famille, forcément, et pas toujours marrantes d’ailleurs, enfin ça dépend pour qui …

 


Quentin a appris qu’il aurait 4 dents de moins que tout le monde, et il en est traumatisé : l’arrachage de dent commence demain, il faut faire de la place pour permettre aux dents déjà sorties de prendre leur place, c’est un chantier extraordinaire (dans le jargon de son père) ! Il en pleure déjà, avant même d’avoir mis le pied chez le dentiste, et si je le comprends fort bien, son papa n’est pas du même avis, heureusement que c’est lui qui l’amène. De toutes les façons, dans mon état, ce ne serait pas possible de maîtriser un enfant de 11 ans se débattant … Quentin qui nous a menacé cette semaine de "contacter la protection de l’enfance" concernant son « droit de manger ce qu’il veut », ce à quoi je lui rétorqué « fais-le, on va bien s’amuser », avant de dire « de toutes les façons je n’ai pas le numéro ». C’est n’importe quoi 11 ans, je ne me rappelle pas de cette période, mais c’est l’âge un peu bête, un peu planant, complètement à l’ouest pour certaines choses même … Plus intéressé de sauter le mur du voisin pour récupérer notre facture glissée par erreur sous sa porte, que de se laver, bien sûr, surtout que 'monsieur' a utilisé son "doigt d'honneur" ("oups, le majeur, maman") pour  soulever l'échelle !


Mélissa se la joue aussi révolutionnaire, mutine ; elle est hérissée contre Quentin et prend la mouche dès qu’il la taquine, à raison parfois, son frère n’étant pas des plus gentils. Et depuis deux semaines, elle scande que « personne ne l’aime dans cette famille et qu’elle préfère s’en choisir une autre », et « qu’elle va s’en aller ». Si au début on rigolait, je dois dire que c’est moins amusant maintenant, et même si elle a du mal à trouver sa place auprès de Quentin, notamment, elle ne devrait pas pour autant exposer la famille entière à ses petites rancœurs fraternelles. Pour l’aider à se défouler, et parce qu’elle nous a fait remarquer qu’elle ne pratiquait pas d’activité, nous l’avons inscrite au lycée le vendredi en multisports, elle y découvre de nouvelles activités, et ça la fatigue ! Mélissa perd son cahier, retrouve son cahier, pleure, rit, refuse de m’embrasser avant de s’endormir et se réveille le matin comme si rien ne s’était passé … Elle a dessiné cette semaine le "hamister" (= hamster) que son camarade de classe avait amené à l'école !  Mélissa vient encore de se faire chambrer par Quentin qui la renvoie 'réviser' sa grammaire ! Elle ne se laisse pas démonter et lui répond que sa 'grand-mère' est aussi la sienne, et une fois l'erreur comprise, répond que de toutes les façons elle n'a pas encore commencé la grammaire en classe ; évidemment les enfants étaient hilares ...


Enfin, Coline, gentille et sereine, ne hurle de colère que les soirs de révision des tables de multiplications. Au rythme de « si c’est comme ça je préfère encore redoubler mon CE1 », « mais qui a inventé l’école ? » et « j’en ai marre, je n’y arrive pas », elle me pousse à bout parfois, et je dois lui rappeller que je ne suis pas un « punching ball » mais sa maman, et qu’il est donc interdit de me crier dessus et de me frapper de rage. Il faut refixer un cadre parfois … Coline a aussi été éprouvée par la mort de sa femelle goupil, complètement suicidaire, la pauvre a sauté du bocal. Et nous n'étions pas là ... Vite mort, vite remplacé pour remplacer les larmes de Coline ! Au surf, Coline s’éclate, se lève sur sa planche après seulement 4 séances, malgré les chutes fréquentes, c’est le métier qui rentre !


Bon, heureusement, ils continuent tous les trois à jouer ensemble, et quand ça ne dégénère pas parce que Quentin bat à « pleine couture » ses sœurs en trichant, c’est reposant ; nous avons instauré de nouvelles règles concernant la télévision depuis que Mélissa a relancé ses envies de quitter la maison, et les filles ne regardent plus les séries américaines de 20h30. A la place, dorénavant, ce sont soit des dessins animés avant le repas, soit un petit DVD. Hormis les spectacles et émissions musicales, et évidemment il a fallu essuyer quelques larmes, mais finalement à cet âge-là on se laisse plus facilement faire … et à deux c’est plus … juste ! Du coup elles ont regardé « les enfoirés du monde » (!!) (Mélissa) et ne ratent pas le Grand Cabaret. On leur doit bien ça !


Et maman dans tout ça ? Un petit tour à Gorée, un autre à Keur Moussa et à Kayar, un dernier au Lac Rose pour la journée Village Pilote, et les premières contractions arrivent, doucement, quotidiennement. On a le siège auto, et les vêtements, mais le lit n’est pas là, pas encore, il doit partir en fret maritime. S’il n’arrive pas à temps, on avisera, faudra bien … Maman est fatiguée, heureusement une femme de ménage l’aide enfin depuis bientôt 1 mois, ça soulage. Maman a plus le temps de s’occuper d’elle et de préparer l’arrivée du bébé, d’organiser la maison pour quand elle sera à la clinique … Sa démarche en canard et ses nuits morcelées l’encouragent à espérer une arrivée plus rapide, mais encore 4 semaines théoriques … allez, courage !

Maman a installé les parapluies du studio photo, et nous avons pris en photo son beau ventre arrondi, le dernier cette fois, c’est sûr, il fallait l’immortaliser. On en a profité pour prendre quelques photos de la famille, on ne l’avait pas fait depuis longtemps : les filles se sont bien amusées, et Quentin a appris à appuyer sur le bouton !

Pour les élections présidentielles françaises, papa dit qu’il a son « ticket gagnant » : l’état de maman devrait leur permettre de passer rapidement, enfin à priori !

Les vacances scolaires commencent le mardi 24. Deux semaines à combler, heureusement tout le monde ne part pas, ça devrait permettre de sortir un peu, enfin si maman en a le courage, et si le bébé n’arrive pas avant ! A ce sujet, on lui a conseillé de monter les 189 marches du Monument de la Renaissance, 2 allers-retours devraient suffire, si évidemment elle veut accélérer les choses ...  enfin, il va falloir les monter les 378 marches, pas sûr d'y arriver, et on attendra le retour de papa à Dakar, c'est mieux !

Fabien est en effet partit à St Louis pour quelques jours, pourvu que bébé n'arrive pas pendant son absence ...

Bref, le temps est au beau fixe, les enfants ont déjà un planning de ministre pour occuper leurs vacances, et mamie arrive dans moins de trois semaines, cool ...

 


 

Pour terminer, j’aimerais vous dire une dernière chose : nous, on sait comment elle va s’appeler notre petite sœur, mais on n’a pas encore le droit de le dire … Mais c’est pour bientôt, promis !

 



20/04/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 820 autres membres