Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

L'île de Gorée

Découverte de ...

 

L'île de Gorée

 

  06/08/17

 

Attention :

Gorée parcours du combattant maintenant !

 

Notez que :
- l'accès au parking est passé de 500 à 1 000 cfa ; possibilité de laisser garé votre véhicule pour la nuit (payant) ;
- maintenant il faut présenter une pièce d'identité pour accéder à l'embarcadère, ne l'oubliez pas ;
- les horaires ont changé ;
- il est interdit de faire une photo du panneau des horaires !
- pour les résidents : les enfants doivent présenter un certificat de résidence pour attester qu'ils vivent au Sénégal (ça peut aussi être une carte scolaire ou ce transport scolaire) sinon vous paierez le tarif touriste !

- fouille des sacs maintenant ;
- l'accueil est déplorable et ne donne absolument pas envie d'y retourner ! !!!

 

Enfin, sur place, on vous demandera 500 cfa/pers. (taxe de séjour) et vous serez accostés par de nombreux guides qui vous proposeront des visites à un prix négociable (comptez environ 8 000 cfa ou +).


 

 


Première excursion depuis notre arrivée en septembre, notre sortie à Gorée a bien failli tourner court alors qu’en arrivant à l’embarcadère on nous apprend qu’exceptionnellement sur trois navettes seulement une fonctionne, et que du coup le temps d’attente sera plus long. Hésitants, nous prenons la file qui grossit légèrement, et attendons que la caisse ouvre, un peu dépités de faire la queue sans savoir si nous serons du prochain voyage (seuls 320 passagers peuvent embarquer) – la prochaine fois, essayer la prévente ! On a du mal à se rendre compte mais il y a beaucoup de monde. Finalement, malgré une heure d’attente, nous découvrons la nouvelle gare maritime de Dakar, ouverte en 2010, puis embarquons sur la navette de Gorée, avec moutons et marchandises ! Après une très courte traversée (20 à 25 minutes), le débarcadère est déjà là, une foule compacte attend sur la plage, alors que sans le savoir nous avons choisi le seul jour de l’année (qu'il aurait fallu éviter !) d’une manifestation spéciale : la traversée Dakar-Gorée à la nage (le Dak’Go), soit 3 kilomètres. Enormes baffles soufflant sur la plage et tentes d’accueil sont prêtes à accueillir les participants. Sans nous décourager, nous débutons notre promenade dans les rues de Gorée après nous être acquittés de la taxe de séjour et avoir refusé les services d’un guide.

 

Gorée, îlot volcanique de 23 hectares, est un petit havre d’exotisme colonial au cœur de l’Afrique de l’Ouest. Maisons à patios, petites places élégantes, portails protégeant des regards de petits bijoux architecturaux classés au patrimoine mondial, Gorée recèle paradoxalement les traces d’un passé peu glorieux (cachots destinés à la traite, canons, fort militaire).

 

Une journée suffit pour visiter cette île découverte en 1444 par les portugais, devenue ancienne commune française de 1872 à 1929 : pour les amoureux du vieux et de l’histoire, Gorée est un petit régal des yeux. Il faut passer la rue St Germain et découvrir la Maison des esclaves (10h30-12h // 14h30-18h) puis le Musée de la Femme, prendre ensuite la rue du Chevalier-de-Boufflers et visiter l’Eglise Saint-Charles-Borromée, puis terminer par le Castel et ses artistes. Lanternes, bâtiments ocres aux fenêtres élégantes, patios cachés, petits détails d’une vie oubliée … En rentrant vers l’embarcadère, la place du Gouvernement et la première école de l’AOF ouverte en 1913, puis le Musée de la mer et le Fort d’Estrées, à l’extrémité nord de l’île, où se trouve le Musée Historique et où l’on peut profiter de la plage et louer une natte et un parasol (2 000 Cfa). Plage de galets, mais relativement tranquille.

 

Des nageurs se promènent dans les rues aux couleurs du Dak’Go alors que la foule grossit de plus en plus et que la musique hurle et anime la plage principale. Pour s’isoler un peu , rien de mieux que de découvrir l’île hors des sentiers battus, et la vie un peu figée de ses habitants en ces murs historiques.

 

Le départ s’annonce musclé alors que nous avions oublié qu’il n’y a qu’une seule navette. Trois quarts d’heure de queue pour voir le bateau repartir, les enfants excités consignés dans 1 m2 et une foule peu disciplinée prête à tout pour passer devant. Le temps d’observer les enfants sénégalais s’installer au bord de l’eau après une journée bien mouvementée. Quelques coupes scintillent dans la pénombre, celles que les gagnants du Dak’Go exhibent fièrement.

La foire d’empoigne est ouverte alors que la nuit tombe et que nous sommes fatigués par la chaleur et la marche de la journée. Finalement, encore une heure plus tard, et après une bousculade épique, nous embarquons enfin. La file derrière est encore très longue et l’on peut imaginer le nombre de navettes qu’il faudra pour désemplir les lieux ! Mais ceci est exceptionnel, enfin on l’espère !

 

Au programme des prochaines 20 minutes : les deux écrans de télévision diffusant football et lutte sénégalaise. Petit à petit le silence se fait avant que les cris entre supporters ne fusent. Des groupes entiers de sénégalais regardent le petit écran et se passionnent pour ce sport national encore inconnu pour nous. Puis fin du spectacle et retour à la réalité, alors que nous observions béatement cette animation improvisée !

 

Informations recueillies lors de notre visite ; pour les compléter,  ne pas hésiter à payer les services d'un guide touristique local, ni à en acheter un (papier, évidemment !). De même, les bons tuyaux des copains sont les bienvenus, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ! 


Informations pratiques

 

 

Liaison maritime Dakar-Ile de Gorée – Embarcadère : 21, Bd de la Libération (proche de la gare ferroviaire)

 

Tarifs : 5 000 Cfa/adulte – 2 500 Cfa/enfant // Tarif résident & sénégalais (1 500 cfa/adulte et 500 cfa/enfant)

Parking gardé : 1 000 Cfa/jour (toute la journée)

Taxe de séjour : 500 Cfa/adulte – Syndicat d’initiative de Gorée

Guide : 8 000 Cfa (négociable)

 

Départs de Dakar

 

(nouveaux horaires) 

 

 N.GUIRONNET-111504.jpg

 

 


 Boutiques

 

Un marché communal a ouvert ses portes ces derniers mois mais on trouve encore quelques petits vendeurs dans les rues, et des boutiques.

Une boutique dont on retient le nom : ASAO (également chambres d'hôtes)

Rue Saint Joseph // 33.821.81.95 ou csaodakar@sentoo.sn

On y achète : de l'artisanat issu du recyclage du plastique (la Maison rose), des tissus Maam Samba, etc.

 

 


 

Sites à visiter

 

Maison des esclaves : 500 Cfa / 250 Cfa (réduit) / 50 Cfa (enfants)

Musée de la femme Henriette-Bathily : 500 Cfa

Musée Historique : 500 Cfa/ 100 Cfa (enfants)

Expositions temporaires au centre socio-culturel : entrée libre - fermé entre 13h et 14h / Ouvert tous les jours jusqu'à 18h30

Castel et Fort d’Estrées

Galeries d’art : entrée (et sortie) gratuite !

Possibilité de louer une pirogue pour faire le tour de l’île / prix à négocier.


 

Restauration

 

De petites dibiteries et quelques snacks se trouvent sur la plage principale de l’île, en face du débarcadère ; au bout de la rue St Germain, le restaurant L’Amirauté propose des tables en bord de mer et une salle de vente de tableaux de sable. Service un peu long, mieux vaut choisir un plat qu’un sandwich (d'autant qu'on en trouve sur la plage deux fois mons cher et plus rempli !), finalement c’était un essai peu concluant.

L'Amirauté : 77.630.72.69 ou 77.414.01.66 ou 33.823.00.35 ou napogoree@yahoo.fr

Le Saint Germain : vue sur l'embarcadère, aéré, spacieux, sous tente : 33.842.42.55 ou lesaintgermain@hotmail.com

 

Par contre une amie nous conseille d’essayer chez Néné, le premier restaurant à gauche en sortant du débarcadère, et de passer au Boufflers. D'autres amis l'ont testé, avis positif (accueil et quantité) !


 

Hébergement

 

Les guides touristiques proposent quelques gîtes et auberges, mais aucune idée sur la prestation qualité/prix.

 

Testé :

Villa Castel

Un très joli hôtel : vous dormirez dans de l'ancien restauré, l'accueil y est excellent et le cadre trop joli !  Climatisation. www.villacastelgoree.com ou villacastelgoree@gmail.com // 77.263.60.75 // Tarif : compter 40 000 caf la chambre double avec petit-déjeuner

 

Informations Rexpos :

Maison Augustin LY

Charme petite maison d'hôtes très bien aménagée et décorée, un gérant, Oumar, aux petits soins pour nous. Super petit-déjeuner. Chambres simples, doubles et triples.

Rue Blanchot x Compagnie

Tél : 77 657 00 87 // 76 123 81 80

www.maisonaugustinly.com

maisonaugustinly@gmail.com

 

 

 

Informations recueillies lors de notre visite ; pour les compléter,  ne pas hésiter à payer les services d'un guide touristique local, ni à en acheter un (papier, évidemment !). De même, les bons tuyaux des copains sont les bienvenus, n'hésitez pas à laisser vos commentaires !

 

 



04/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres