Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Bruits de Khat

 

Bruits de ... Khat

 

Mis à jour le 30/05/11

 

Bruits de couloir, rumeurs, enfumées, propos mal à propos, addis village, côté éthiopien ....

Attention, ces propos ne sont justement pas vérifiables, mais dénotent des tensions et de la santé politique d'une population. Ils sont donc à nuancer.

 

C'est avec un sourire cependant forcé que l'on m'informe que la population continue à penser révolution, à "khater-parler" contre le gouvernement : faut-il s'en méfier ou garder pour dérangeants mais non subversifs ces discours 'enflammés' dans les bars à khat, bars de rêveurs ?


Mai 2011

Les files d'attente continuent, les rumeurs aussi : certains n'hésiteraient pas, disent-ils, à prendre les fusils ... Alors, bruits de khat seulement ? Je ne sais pas, j'interroge un peu autour de moi, les expatriés ne savent rien, ils n'en n'ont pas entendu parler ... Huile trop cher, sucre introuvable, files de plus en plus longues, augmentation de l'essence, les éthiopiens n'en peuvent plus. Et dans le pays, plusieurs milliers de personnes mouraient de faim : les associations humanitaires préviennent que le spluies n'ayant pas été suffisantes, plusieurs mois de famine menacent une partie de la population, une partie des aides a été débloquée.

Fin mai 2011 : A priori, depuis plus d'une semaine, les prix du café, du sucre, de l'huile et du tef ont chuté. Et surtout, on en trouve, c'est enfin ça ! Moins de queues, à l'approche du 28, jour de fête nationales, et des excuses publiques rendues par EEPCO pour les coupures intempestives dont nous faisons l'objet, il était temps ! Ce jour de fête nationale, une manifestation avait été organisée par le gouvernement pour soutenir la construction du "barrage de la polémique". Et pour que l'opposition n'en profite pas, et contrairement à ce qui a pu se produire dans les pays alentours dernièrement, le gouvernement a saboté internet et coupé par intermittence les lignes téléphoniques fixes, tout en saturant le réseau portable. CQFD.


Longues queues pour acheter du sucre (aux cabanes ETFRUIT), prix du café et du sucre qui auraient presque doublé, pas d'huile, augmentation du prix du tef, de l'eau, de l'électricité, les rumeurs courent à nouveau. Bruits de 'révolution', de guerre contre l'Erythrée, marre des taxes qui assomment les consommateurs éthiopiens, on se demande bien comment les choses vont évoluer dans les prochaines semaines. On attend, d'autant que les étrangers ne sont pas trop inquiétés, si ce n'est par l'augmentation du nombre de vols à l'arrachée. Les éthiopiens par contre subissent plus d'attaques, de voitures en particulier. Un indien s'est fait voler ce matin (31/03/11) son passeport dans sa voiture fermée alors qu'il était dans un mall. Et au Lycée français, ce sont des mères de famille qui attendaient leurs enfants au portail qui se sont faites arrachées leurs colliers.

  



31/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 733 autres membres