Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Barack : la classe !



Voilà, ça y est, on l’attendait depuis plusieurs semaines et mercredi, déjà (ou plutôt : enfin !), quelques affiches rapidement collées annonçaient son arrivée (pour le jour-même : il était temps) ! Si on regardait bien le bord de route, quelques boutiques ornaient leur pas de porte de drapeaux américains et sénégalais, alors que la mairie jalonnait la voie aéroport – Ngor de petits drapeaux accrochés aux luminaires solaires qui ne fonctionnent pas tous ! Mais, quoi, seulement ? Nous n’avons pas oublié le boulevard ‘envahi’  par les affiches du roi marocain lors de son dernier passage, ni le panneau à l’aéroport de Macky SALL et François HOLLANDE lors de sa visite, ni l’accueil de ce-dernier par un groupe folklorique. Alors, où sont passés les tee-shirts pro-américains, les grandes et belles affiches ?

 

 

Voilà. Il est arrivé, et dans le noir le plus complet ! Alors que des cars entiers filaient à l’aéroport pour accueillir Barack OBAMA et ses quelques 600 accompagnants, que d’autres, moins chanceux, étaient à pieds et couraient vers l’aéroport, les gendarmes étaient mobilisés sur plusieurs kilomètres pour dérouler un cordon de sécurité extrême sur le passage de Monsieur le Président américain. Il ne suffisait pas de :

 

  •  « Pondre » un arrêté interdisant certains axes importants de circulation certaines heures pendant plusieurs jours ;
  • D’interdire aux habitants de l’île de Gorée de rester chez eux pour la visite présidentielle  (et accessoirement : de faire la chasse aux revendeurs de drogue de l’île et de la ville, ça on veut bien !) ;
  • D’interdire les manifestations à l’approche de l’arrivée de B.O. ;
  • D’entraîner la fermeture de certains magasins placés sur La route des officiels sans penser au manque à gagner (y a-t-il eu un dédommagement ? L’histoire ne le dit pas !) ;
  • De fermer l’école française pendant deux jours, rien que ça, toujours à cause des fermetures de route (merci, merci, les enfants trépignent et s’ennuient à la maison, mais maintenant ils maîtrisent certains aspects de l’histoire américaine  - lol !).

 

J’ai gardé le meilleur pour la fin : interdire d’accueillir le président, il fallait y penser !

Soit : en demandant  aux spectateurs de rentrer dans les magasins alentours (interdiction de rester dehors), en leur interdisant aussi de prendre des photos (excès de zèle) et en transformant une route fréquentée en voie morte, vide, et sans âme ! Bienvenue à Dakar : ville fantôme !

 

Et dire que Macky SALL aurait demandé aux dakarois d’accueillir comme il se doit le président américain, on ne comprenait plus rien, debout le long des voies, gênés et repoussés par les forces de l’ordre ; l’air hautain et méchant des gendarmes ne donnait de toutes les façons pas envie de contrer les ordres « officiels » qui n’ont autorisé la libération des voies que vers 20h45, soulageant ainsi les pauvres touristes qui attendaient avec leur valise à la main tout en mangeant (de force) une glace au Gondolier (où l’on nous avait prié de rentrer !) en attendant qu’on autorise à nouveau les taxis de rouler !

 

Que de points d’exclamations, et oui, l’évènement ne manquait pas de piquant et signalons, enfin, en tout dernier lieu, l’utilisation du trans-palette pour déloger les véhicules récalcitrants du bord de route du passage présidentiel !

 

(On en apprend tous les jours …).

 

 



28/06/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 786 autres membres