Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

BantaWax, des jouets "made in Senegal"

Connaissez-vous BantaWax ?

On a commencé à parler de cette petite ‘entreprise’ en mai. Quand une copine a partagé sur les réseaux sociaux un lien vers leur blog, je les ai contacté pour avoir plus de détails, et curieuse comme je suis, je me suis retrouvée cité Keur Gorgui, chez Thomas qui a initié la création de ces jouets en bois (BANTA en wolof) associés au wax.

 

La rencontre avec deux créateurs

D’un côté, Thomas, un jeune belge arrivé en début d’année, passionné par le travail du bois depuis qu’il est petit, et qui entre deux recherches de jobs a décidé de  profiter de son temps libre pour faire ses propres meubles

 

Et de l’autre côté, Matar, cuisinier de formation, ami de Thomas, qui au gré de ses visites chez lui a découvert la menuiserie.

 

 

IMG_20170613_175540.jpg

 

« Ca m’intéresse ce que tu fais ».

 

C’est en partant du constat que sur le marché sénégalais on ne trouve que des jouets de  mauvaise qualité, ou trop chers, que les deux créateurs ont décidé de se lancer dans l’aventure BantaWax.

Matar a arrêté la cuisine puis décidé d’aider Thomas, et avec le soutien de leurs femmes respectives ils ont commencé à faire des jouets que l’on peut voir chez Thomas.

 

En bois naturel (pin et fraké), et imprégnés uniquement avec des produits comestibles comme la cire d’abeille, tout est fait pour respecter au plus près les conditions d’utilisation par de jeunes enfants. Et pour séduire leurs parents ! Faits à la main, avec des formes douces et des tissus chatoyants, les adultes que nous sommes pourraient bien retomber en enfance et craquer pour ces jolis jouets qui surfent sur la tendance ethnique mode & déco.

 

Chaises nacelles, girafe à bascule, animaux de bois, pistes de billes, jeux de logique et d’imagination, évolutifs, puzzles, anneaux à empiler, vous pourrez retrouver tous les modèles de ces jouets hyper craquants en ligne, sur leur blog et sur la page Facebook, pour une échelle de prix allant de 15 000 à 70 000 cfa. Coup de coeur pour le jeu de piste billes et le circuit auto !!

 

Capture d’écran 2017-09-14 à 19.37.42.png

Photo © BantaWax

 

 

Un objectif social

C’est dans le jardin que se poursuit la visite, où un espace a été aménagé pour travailler le bois. Chacun a apporté le matériel qu’il pouvait, puis ils ont acheté une machine pour améliorer les finitions.

Maintenant que Thomas travaille, c’est Matar qui gère la construction des jouets, tandis que Thomas apporte les idées, et le concept. Entreprise résolument « sociale », Thomas et Matar ont décidé de former d’autres personnes pour les aider et leur apprendre le métier, et depuis le mois de juin ils ont embauché leur premier apprenti !

 

Quand on leur parle développement, c’est Thomas qui prend la main. En tenant compte du fait qu’il faut deux jours pour fabriquer un jouet, le problème qui se pose est de faire du stock avant de lancer leur marque. Vous pouvez néanmoins acheter sur commande.

A la rentrée, vous trouverez BantaWax sur les marchés artisanaux, et peut-être même en boutique. Vos enfants pourront aussi les découvrir chez Ker Imagination qui a commandé un lot de jouets pour ses jeunes pousses !!

Quant à l’avenir, Thomas nous a lâché viser le marché européen, mais pour cela, il leur reste encore du travail. Enfin, en bon rêveur, Thomas imagine aussi d’ouvrir un salon de jeu dédié aux enfants, où les mamans pourraient venir poser leur marmaille et consommer. Et de se lancer dans la décoration, tout en gardant ce concept de mélange bois/wax.

 

Maintenant que vous connaissez BantaWax, Thomas et Matar vous attendent le 07 octobre 2017 de 14h30 à 18h30 pour le lancement de leurs produits au Relax Beach, juste après Chez Fatou, sur la Corniche des Almadies : évènement

 

 

 

 

Les contacter :

Thomas : +221 775836746
Matar : +221 775212023

Mail

 

 



15/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 854 autres membres