Une vie en Afrique

Une vie en Afrique

Autour d'une ville : RUFISQUE, le projet d'une sauvegarde !

Depuis la semaine dernière j'ai rejoint un collectif de photographes qui s'est réuni dans le cadre d'un projet initié par Boubacar Touré Mandémory. L'idée est de présenter et de dénoncer la destruction du patrimoine historique de Rufisque, ville banlieue de Dakar située à environ 25 Kms de la capitale.

Petit cours d'histoire pour ceux que ça intéresse : également cité comme la "Porte sud" de Dakar (ce n'est plus tout à fait exact car avec la nouvelle autoroute on contourne désormais la ville, permettant de fluidifier la circulation dans la ville et évitant ainsi de gros embouteillages), ce village de pêcheurs du XVI ième siècle a d'abord été un comptoir portugais avant de devenir une commune sous l'ancienne colonie française. Ancien port, la ville a longtemps été la capitale de l'arachide, de ce fait on y trouve un ensemble architectural important d'usines et de hangars anciens construits en briques.

Aujourd'hui encore, Rufisque est une ville regroupant de nombreuses industries.

 

Samedi donc, j'accompagnais tout un groupe de photographes sénégalais. Si je vous dis que l'aventure a commencé à 6h30 du matin sous le pont 92, au bord d'une nationale et d'une gare routière, peut-être bien que vous ne serez pas très intéressés. Mais pour la petite française que je suis, c'était le jour des baptêmes ! Un aller simple de 35 minutes en diagn diaye (petit car blanc pouvant transporter jusqu'à 45 personnes) dans une ambiance amicale mais étouffante, puis traversée des ruelles avant d'arriver au QG, et bienvenue à Rufisque ! Bien que je réside au Sénégal depuis plus de trois ans, à ma grande honte je ne me suis jamais arrêtée à Rufisque, et j'ignorais tout ce que cette maudite nationale cachait. Car si on traversait Rufisque à l'époque pour rejoindre Saint-Louis, notamment, c'était toujours en maugréant et en maudissant les embouteillages de la ville ! Depuis l'arrivée de l'autoroute, on n'y passe plus, et du coup on a un peu oublié ce qu'on peut y voir.

 

Bref, réunis donc dans l'idée de nous déployer dans le coeur historique de Rufisque et de rapporter des clichés 'compromettants', comme dit Mandémory, 'de la décrépitude de la ville' et de la perte du patrimoine ancien. Un groupe de photographes africains en formation à Dakar nous a rejoint ce jour-là et nous avons partagé nos expériences et notre passion. Au gré des déambulations, de belles rencontres avec des rufisquois intéressants et intéressés, agréables, mais aussi un affrontement singulier contre l'opiniâtreté d'autres personnes qui envers et contre tout continuent de s'occuper de ce qui ne les regarde pas et de se dresser contre notre travail et notre ambition, hautains, surtout, avec les étrangers ...

 

Personnellement, je n'y suis pas allée pour photographier des bâtiments cassés et des saletés au bord d'une route. J'ai préféré travailler sur l'homme dans son environnement, montrer certes des aberrations mais en essayant de les intégrer dans un cadre plus esthétique. Je pense qu'on peut faire du beau avec du laid, en tout cas j'espère !

Le collectif passant toute la journée à Rufisque, aimablement accueilli chez un habitant qui nous avait préparé un bon thiep, nous avons reçu la visite d'une architecte, et d'élus de la ville.

Suite à une matinée particulièrement chaude, nous n'avons repris le travail que vers 17h, quand la lumière sur la ville était tout juste propice à éclairer doucement les scènes de rue. Qu'est-ce qu'on a eu chaud ce jour-là ....

Quittant la ville à 19h30, c'est en bus Tata (encore une nouveauté pour moi) puis en taxi que je suis retournée à Dakar, après deux heures de route, crevée bien sûr !

 

Information sur le travail du collectif sur Facebook - cherchez RUFISQUE : REGARDS SUR LA VILLE  Acte 3

Vous pourrez y lire le joli  Texte de Mamadou Seyba Traoré, cité par Mandémory.

N'hésitez pas à rejoindre le collectif pour le soutenir sur Facebook.

 

 

 

 

 



15/10/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 869 autres membres